Accueil Actus Sud-corée : Un syndicaliste sous la protection de moines bouddhistes

Sud-corée : Un syndicaliste sous la protection de moines bouddhistes

9
0

jogyesa.jpg
Le gouvernement sud-coréen a déclaré la guerre aux syndicats de son pays. Ils défilaient dans une manifestation pacifique contre un projet de réforme de la législation du travail du pays quand la police a bloqué leur passage, les attaquant avec des canons à eau, arrêtant 51 militants syndicaux. Un des manifestants touchés par le canon à eau est toujours dans le coma.

Il y a quatre jours, la police a perquisitionné huit bureaux de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), ses organisations affiliées et succursales régionales. Ils ont confisqué des ordinateurs, des disques durs externes, et des documents de réunion.
Un mandat d’arrêt a été émis pour Han Sang-Gyun, le président de la KCTU. Il est maintenant sous la protection du Temple Jogyesa, un ordre bouddhiste de Séoul.

Le mouvement syndical international, dont la Confédération syndicale internationale et des fédérations syndicales internationales appellent à une protestation en ligne massive.Il est très important de mobiliser rapidement des milliers de syndicalistes dans le monde pour condamner cette répression sauvage.



Pour participer à la mobilisation en ligne et envoyer un message de protestation au gouvernement sud-coréen: Cliquez ici



Source : www.labourstart.org


Previous articleEtre Ici et maintenant, sans but
Next articleCOP21 : des «pèlerins du climat» remettent une pétition à Nicolas Hulot