Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Le brocoli contre le cancer

Le brocoli contre le cancer

10
0

BROCOLI, APPELE « L’ASPERGE ITALIENNE »

brocoli.jpg


Originaire du sud de l’Italie où il est cultivé depuis le Moyen Age, le brocoli commence à apparaître sur les tables françaises au début du XVIe siècle grâce à Catherine de Médicis qui le surnomme l’ « asperge italienne ». Ce seront encore les Italiens qui se chargeront de son développement et de sa popularité aux Etats-Unis, car ils l’emporteront dans leurs bagages lors de l’immigration massive des années 1930.

Le Brocoli contre le cancer

Le brocoli contient des substances capables de combattre les radicaux libres et de lutter ainsi contre le vieillissement, il aiderait aussi à lutter contre le cancer. Depuis plusieurs années, les scientifiques effectuent des expériences en laboratoire afin de tester les vertus de ce légume.

Le brocoli est riche en vitamine C, en bêta-carotène, en calcium et en potassium. Il renferme une quantité très importante de chrome, un métal qui aide à stabiliser la glycémie.

Grâce à sa richesse nutritionnelle et à ses vertus anti-oxydantes, il est souvent recommandé dans les régimes alimentaires.

Il est en revanche, déconseillé à ceux qui souffrent de calculs rénaux.

A l’achat, choisissez des brocolis bien fermes et de couleur verte. S’ils sont jaunes et fleuris, c’est qu’ils ne sont plus frais. Consommez-les immédiatement car ils ne se conservent pas bien.

Côté cuisine

Le brocoli est consommé en général cuit, mais il peut être dégusté cru (uniquement les bouquets verts et tendres), mélangé par exemple à d’autres crudités ou présenté pendant l’apéritif avec une sauce d’accompagnement


Alessandra Buronzo pour Buddhachannel.tv

Broccoli does contain a class of potent anti-carcinogens

Yes, broccoli does contain a class of potent anti-carcinogens (cancer-combating agents) called isothiocyanates. Of the millions of plant chemicals contained in our common foods, isothiocyanates, the heat-stable sulfur compounds found in mustard oil, are currently among the most studied.


These compounds block many cancer-causing agents in a wide variety of cancers. They also detoxify potential carcinogens such as environmental toxins.

Before deciding that isothiocyanates are a cure-all, it’s useful to note that these sulfur compounds vary from one variety to another. For example, the SAGA-type contains an extraordinary source of isothiocyanates, while the Winchester variety has only a negligible supply. Odds are slim that the generic broccoli in your neighborhood store is a SAGA-type.

Broccoli for Cancer

Scientists have discovered that cruciferous vegetables – such as broccoli, cauliflower, Brussels sprouts, kale and turnips – are brimming with a natural chemical that can significantly lower your risk of cancer. The name of this extraordinary chemical is Indole-3-Carbinol, or I3C for short.


The reason Indole-3-Carbinol (I3C) is thought to provide such an effective defence against the disease is its ability to balance the two main chemical forms of the hormone oestrogen – ‘estradiol’ and ‘estriol’.


‘Estradiol’ is a particularly potent form of oestrogen that’s been strongly linked to cancer (especially breast and prostate cancer), unlike the weaker form ‘estriol’ which doesn’t pose a risk. Over the past few years, mounting research has shown that supplementing with Indole-3-Carbinol (I3C) can reduce ‘estradiol’ levels and increase those of ‘estriol’, thereby significantly decreasing the threat of breast or prostate cancer.

Previous articleDiffusion de l’islam en Chine jusqu’au XIXème siècle
Next articleMatthieu Ricard : « La banalité du bien, ça ne fait pas la une »