Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Obsèques solennelles pour le cardinal Lustiger

Obsèques solennelles pour le cardinal Lustiger

63
0

DES OBSEQUES QUI RELIENT


A Notre-Dame de Paris, les communautés juives et chrétiennes vont s’incliner sur le cercueil de ce géant de la communication et de l’oecuménisme que fut Monseigneur Lustiger.


Le 9 Août, dans Notre-Dame de Paris
Le 9 Août, dans Notre-Dame de Paris


L’hommage de l’Etat Français

L’Etat Français sera représenté par le président Nicolas Sarkozy qui fait un aller-retour depuis sesvacances américaines. Il sera encadré par le Premier ministre, François Fillon, et le ministre de l’Intérieur et des cultes, Michèle Alliot-Marie.


Les communautés religieuses

Du côté des prélats de l’Eglise, vingt-trois archevêques, dont plusieurs étrangers, et 36 évêques prendront place à 10H00 locales dans la nef de la cathédrale, ainsi que des prélats de rites orientaux et de nombreux représentants des communautés juives française et internationale.

Le cardinal Paul Poupard, représentant du pape, lira un message de Benoît XVI.


La Prière Juive du Kaddhish dans Notre-Dame

A la demande du défunt, juif converti au catholicisme à 14 ans, des prières traditionnelles pour les morts, dont la prière juive du Kaddish, seront prononcées pendant la cérémonie, qui sera retransmise sur un écran géant installé sur le parvis de Notre Dame à l’intention de tous ceux qui n’auront pas pu prendre place à l’intérieur. Un cousin du défunt, Jonas Moses-Lustiger, lira ensuite le Psaume 113, en hébreu puis en français.


L’Académie Française

Maurice Druon prononcera un hommage à celui qui fut membre de l’Académie française.


Inhumation dans le « Caveau des Archevèques »
Maintenant, seuls les archevèques de Paris peuvent être inhumés à Notre-Dame.

Le corps sera inhumé dans le « caveau des archevêques », une crypte fermée située sous le choeur de Notre-Dame, inaccessible au public, où reposent depuis le 17e siècle les archevêques de la capitale.


Remarque de Buddhachannel

Comme à chaque fois, les bouddhistes ne sont pas représentés. Il serait important que les bouddhistes eux-mêmes commencent à mieux s’insérer dans la vie de leur pays.


Alain Delaporte-Digard pour www.buddhachannel.tv

Previous articleEditorial du 5 Mai 2007 sur le réchauffement climatique et le CO2
Next articleDiaporama — Découvrez les Buddhas de Shandong, au musée Cernuschi