Accueil Espace Bouddhiste Science Troubles digestifs et maladie de Parkinson : la recherche avance

Troubles digestifs et maladie de Parkinson : la recherche avance

30
2

15.09.2010

Les recherches du Neurologue Thibauld Lebouvier CHU de Nantes mettent en évidence que la maladie du Parkinson à son origine dans le tube digestif.

mains_croisees.jpgDans les termes de sa publication, le Docteur Thiauld Lebouvier déclare :

« Les troubles digestifs sont particulièrement fréquents dans la maladie de Parkinson. Le réseau complexe de neurones situé dans les parois du tube digestif, explique en partie ces troubles. Des découvertes récentes montrent que le système nerveux entérique est touché par la maladie au même titre que le système nerveux central (le cerveau), et que cette atteinte pourrait même dans un certain nombre de cas précéder les signes moteurs de la maladie (tremblement, lenteur du mouvement et rigidité).

En 2003 Heiko Braak, un chercheur allemand remarquable pour ses travaux dans la maladie d’Alzheimer, a émis l’hypothèse que la maladie pourrait débuter dans le système nerveux entérique, et gagner le cerveau par les connexions existant avec le système nerveux central.

Dans le but de comprendre la maladie de Parkinson et ses répercussions sur le système digestif, nous avons initié une étude visant à mieux caractériser les altérations du système nerveux entérique au cours de la maladie. »

Et plus généralement, et au-delà de la seule maladie de Parkinson, ces résultats démontrent pour la première fois que le système nerveux du tube digestif interfère directement sur le cerveau.
Il s’agit ici d’une nouvelle perception du vivant dans la mesure où l’on tenait généralement pour acquis que le système nerveux central (siège du contrôle d’un nombre considérables de nos activités) était dissocié des systèmes autonomes à commencer par celui qui régule les fonctions digestives (ou «système nerveux entérique») constitué de plus de 100 millions de neurones, et dont on pensait qu’il ne faisait que gérer l’ensemble des fonctions du tube digestif.

Cette découverte de l’existence de passerelles entre ces deux systèmes nerveux vient s’ajouter à la liste des récentes découvertes (grâce aux travaux sur les cellules souches notamment).

De l’âme des Grecs, le cœur désigna le centre du corps humain et puis ce fut le cerveau. Cette découverte bouleverse les hiérarchies, une révolution des modes de pensées qui met en évidence directe l’importance de la qualité de l’aliment.


Troubles digestifs et maladie de Parkinson : la recherche avance

Previous articleIdée Lecture – Le Maître et le Thérapeute, Première Rencontre avec le Gourou
Next articleKusen de Taiun J-P Faure

2 Commentaires

  1. Troubles digestifs et maladie de Parkinson : la recherche avance
    ces résultats démontrent pour la première fois que le système nerveux du tube digestif interfère directement sur le cerveau

    Mais bien plus encore, nous devenons ce que nous mangeons et pire que tout : les aliments provenant de la maltraitance animale et d’une agriculture utilisant des pesticides et des OGM, c’est directement le cerveau qui est atteint aussi.

Comments are closed.