Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Maître Kosen 3

Maître Kosen 3

9
0

Inutile d’espérer trouver chez le moine Kosen la moindre trace de conformisme, d’attitudes convenues ou de comportements stéréotypés : il n’y en a pas. Le moine Kosen est de la lignée des grands maîtres iconoclastes, libres de tout carcan, affranchis de tout dogme et toujours déroutants.

Stéphane Thibaut, de son nom de naissance, a commencé sa vie mouvementée en 1950, à Paris. Après maintes expériences dans l’agitation du monde, il rencontre la pratique du Zen transmis, avec l’homme qui venait l’apporter à l’occident, le « Boddhidharma des temps modernes »: Maître Taisen Deshimaru.

Stéphane a alors dix-neuf ans. Il devient son disciple, rase sa tignasse de hippie et reçoit l’ordination de moine Zen. Dorénavant, il vouera sa vie à la pratique et suivra partout son maître, jusqu’à la mort de ce dernier, quinze ans plus tard.

VIDEO : Maître Kosen 3


En 1984, Maître Niwa Zenji, la plus haute autorité du Zen Soto au Japon, lui remet la transmission, (le shiho), et fait de lui le 83ème successeur du Bouddha Shakyamuni dans la tradition Soto. Depuis lors, une sangha internationale s’est formée autour de lui. Le moine Kosen anime des dojos toujours plus nombreux, donne des conférences, développe un site internet révolutionnaire et poursuit de multiples manières la mission de son maître: apporter à l’humanité le trésor du vrai Zen.


En 1997, il a publié un premier livre: « La Révolution Intérieure ».


En 1999, avec l’aide de toute sa sangha, il a fondé en Argentine le premier temple Zen d’Amérique du Sud, le temple de Shobogenji.

En Europe comme en Amérique du sud. A Cuba comme au Canada, de nombreux disciples suivent son enseignement de sesshin en sesshin, de continents en continents.

www.buddhachannel.tv

Previous articlePakistan et Sri Lanka – Unis pour la Promotion des Sites bouddhistes
Next articleIdée Lecture – Enquête au Coeur de l’Etre