Accueil Enseignements Articles et conférences Jijuy Zanmai

Jijuy Zanmai

6
0

Qu’est-ce que jijuy zanmai?


Littéralement traduite, l’expression signifie  » le samâdhi de la joie de son propre éveil « .


Le terme de joie appelle plus ou moins consciemment son contraire, à savoir la tristesse, tout comme le mot bonheur le malheur ou la souffrance. Et pourtant, avec jijuy zanmai, ce n’est pas de cela dont il s’agit. En effet, la joie propre au samâdhi de l’éveil n’a aucun contraire qui puisse lui être appliqué. Elle est au-delà de toutes les dualités. Ce qui signifie, concrètement, qu’elle les englobe toutes. Est-ce dire que la joie propre à l’éveil embrasse toute chose dont éventuellement la souffrance, la tristesse, le malheur? Oui.


fleur lotus
fleur lotus


La joie de l’éveil n’a pas d’opposé et elle inclut tout. C’est pour cela que rien ne peut la déranger et qu’elle ne dépend de rien d’extérieur à elle. Elle « est » et relève fondamentalement de ce que Bouddha appelle le non-produit, le non-né.


Concrètement parlant, cela signifie que la joie de l’éveil ne peut se manifester que conjointement à une conscience vaste et non duelle, celle-là même à laquelle Dôgen a donné le nom d’hishiry. Hishiry embrasse aussi bien les bonnes pensées que les mauvaises pensées, les émotions joyeuses que les émotions tristes, les sentiments exaltés que les sentiments dépressifs. Quand tous ces contraires se manifestent sans déranger une conscience qui les inclut tous, le chemin est ouvert pour que se réalise jijuy zanmai,  » le samâdhi de la joie de son propre éveil « . En faire l’exprience, c’est la vocation ultime de l’être humain; c’est aussi ce qui donne véritablement à la vie la peine d’être vécue et ce qui comble tous les manques; c’est enfin ce qui permet au bodhisattva de côtoyer les phénomènes sans être emporté par eux.


Gérard Chinreï Pilet

Association Kan Jizai->

www.buddhachannel.tv

Previous articleZem — Oublie
Next articleHommage à Manjushri, le Bouddha de la Sagesse