Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Tokyo célèbre le Kanda matsuri, une des grandes fêtes du shintoïsme

Tokyo célèbre le Kanda matsuri, une des grandes fêtes du shintoïsme

4
0

mikoshi.jpg

Le Kanda matsuri est l’une des grandes fêtes de la religion shinto du Japon. Elle célèbre la victoire décisive de Tokugawa Ieyasu à la bataille de Sekigahara qui s’est déroulée les 20 et 21 octobre 1600 et est un événement majeur de l’histoire du Japon. La fête a lieu le samedi et le dimanche les plus proches du 15 mai et organisée les années impaires, en alternance avec une autre fête shintoïste. En 2015, la célébration a lieu le samedi 9 et dimanche 10 mai.

Le Kanda matsuri se tient traditionnellement dans le quartier Kanda de Tokyo ainsi que dans les arrondissements autour du centre de Tokyo. Les défilés importants concernent environ plus de 200 mikoshi, en plus de musiciens, de danseurs et de chars. Un mikoshi (littéralement, « palanquin divin ») est, dans les rituels shintoïstes, une châsse portable que les fidèles (hommes ou femmes) transportent dans les rues d’un quartier au cours d’une procession. Ce sont des sanctuaires portatifs qui hébergent des dieux ou leur manifestation physique et qui sont présentés exceptionnellement à l’extérieur.


Lire la suite sur : www.fait-religieux.com




Previous articleZem — « Grasse cuisine fait maigre testament. » (Proverbe)
Next articleLe moine tibétain yonnais se mobilise pour le Népal