Accueil TV Vidéos Maitreya

Maitreya

20
0

Les bouddhas, ceux que l’on appelle les éveillés, sont nombreux dans les traditions bouddhistes. Certains ne sont reconnus que dans une tradition, d’autres le sont dans toutes les traditions, avec parfois des formes différentes et des noms locaux selon les pays. Aujourd’hui, voici Maitreya, communément dénommé « le bouddha du futur. »

Le bouddha Maitreya est considéré comme le bouddha du futur aussi bien pour les bouddhistes Theravada que pour les bouddhistes Mahayana. En sanskrit, Maitreya signifie « l’amical, le bienveillant », une vraie dimension d’ami bienveillant à la fois proche et à venir. En pâli, il est appelé « Mettaya » et les tibétains le nomment Jetsun Jampa Gonpo.

Dans le Maitreyavyākaraņa, l »avènement de Maitreya est annoncé : il renaitrait à l’âge de l’harmonie dans le ville de Bénarès. Alors que le bouddha historique Sakyamuni est né dans une famile de rois, la caste des guerriers, lors d’une ére de souffrances, Maitreya naitrait dans une famille de brahmanes, la caste des prêtres, pour devenir le bouddha d’amour bienveillant, l’amour bienveillant, la maitrī afin de conduire le monde vers l’Éveil.

Le bouddha Maitreya est représenté de façon fort différente suivant les pays et les traditions, il peut prendre la forme d’un Prince aux riches vêtements, d’un sage vétu modestement ou d’un bouddha rieur et bedonnant. Lorsqu’il est assis, ses deux pieds reposent sur le sol, ce qui peut s’interpréter de deux façons : il n’est pas encore « assis » comme bouddha, ou au contraire il se prépare à se lever et descendre sur terre. Il peut d’ailleurs avoir la tête légèrement baissée, signifiant qu’il regarde le monde. Il porte quelquefois un petit stupa dans sa coiffure. On voit souvent dans sa main droite une roue posée sur un lotus, et dans la gauche une fiole contenant le nectar du Dharma. Étant le prochain qui mettra en marche la roue de la Loi, il en fait parfois le geste de la roue , le dharmachakra.

En Chine, Maitreya est connu depuis le 3eme siecle sous le nom de Milefo. Mais au fil des siecles, il va devenir le bouddha rieur, un personnage joyeux au ventre réjoui, signe de bonheur par le sourire, et de prosperité par son ventre confortable. Il a un sac au contenu sans limite.

Maitreya, donc un bouddha méconnu aux formes multiples, puisqu’il est à venir. Peut-être sera t-il très différent de tout ce qu’on a imaginé pour lui.




Previous articleL’Inscription chinoise du zen – Antoine Marcel
Next articleInterview avec le Professeur Chandel – Congrès Sakyadhita Taïwan