Accueil TV Vidéos Le Bouddhisme ; une philosophie ?

Le Bouddhisme ; une philosophie ?

8
0

Après avoir récité le mantra d’Avalokiteshvara, Khempo Tchochok, nous parle de l’Espace Bouddhiste Tibétain avant d’expliquer d’où vient le Bouddhisme et de donner sa vision de celui-ci ; bien plus qu’une religion, une philosophie, une manière de vivre.



« L’espace Bouddhiste Tibétain est un centre bouddhiste qui appartient au bouddhisme tibétain et plus particulièrement à la lignée Karma Kagyu. C’est un centre purement spirituel où nous proposons différents enseignements du Bouddha, comme celui de la philosophie et de la méditation. Nous avons aussi des pratiques régulières comme la pratique de rituels. Je crois que ces pratiques apportent beaucoup de bienfaits aux gens. C’est utile pour la vie moderne et citadine. C’est une action sociale. Nous essayons d’amener les bienfaits aux gens qui ont besoin de ces pratiques.

Méditation et pratiques spirituelles sont les principaux entrainements pour l’esprit. L’esprit est ainsi détendu et ouvert et développe la partie positive de l’esprit. Il y a aussi des programmes, comme des ateliers, des exercices physiques, pour le bien-être. Les gens ont besoin des deux : le mental et le physique. Mais la morale et la discipline doivent aussi être entraînées.



Le Bouddhisme originel a été enseigné par Bouddha il y a plus de 2.500 ans. En Inde s’est d’abord développée l’école Théravada, puis l’école Mahayana. Depuis l’Inde, le Bouddhisme s’est répandu dans différents pays, comme en Chine, au Sri Lanka, en Birmanie et au Japon avant d’arriver, plus tard, au Tibet – au cours du VIIème siècle. C’est pourquoi, pour tous ces pays bouddhistes, le Bouddhisme vient d’Inde.

Nous avons les mêmes soutras et les mêmes enseignements. Nous le pratiquons parfois de manière différente mais son essence est toujours la même.



Moines et nonnes doivent dédier leur vie à la pratique du Dharma. Toute leur vie. Ils ne sont pas très impliqués dans les affaires du monde extérieur, leur vie doit être différente de celle d’un laïc. Différente dans le sens où un laïc doit prendre soin de sa famille, travailler, etc. alors que les moines et les nonnes dédient leur vie à la pratique du Dharma, à aider les autres.



Je crois que l’enseignement de Bouddha n’est pas uniquement religieux ou spirituel mais qu’il s’applique aussi très bien à la manière de vivre. Les gens ont besoin d’une éducation permettant de mener une vie convenable et de comprendre pleinement quelles sortes d’actions et de comportements doivent être adoptés et quelles sortes d’actions doivent être évitées dans la vie. C’est pourquoi, dans les enseignements de Bouddha, on dit précisément comment vivre une meilleure vie, comment se créer une bonne vie. Ce qui explique que, même si les gens ne croient en aucune religion ni aucun mouvement spirituel, les enseignements de Bouddha restent nécessaires pour tous.



L’esprit… Certaines personnes ne comprennent pas ce que signifie « l’esprit ». Comment il fonctionne, quelle est la pensée positive, quelle est la pensée négative, beaucoup de gens ne savent pas. Donc tous ceux qui essayent de le comprendre en reçoivent beaucoup de bienfaits. Ils ouvrent leur esprit et leur âme. C’est pourquoi il est important d’avoir de l’amour et de la compassion, spirituellement et socialement. »

Previous articleNouvel an chinois : l’Asie entre dans l’année de la Chèvre
Next articleZem — Les loups sont entrés dans Paris…