Accueil Actus De Talant à l’Inde pour sauver les tigres

De Talant à l’Inde pour sauver les tigres

21
0

Image_6-4.png

Planète Tigre travaille à protéger les tigres de l’extinction totale. Frédéric Geffroy son président fondateur rentre d’une mission en Inde.

Qui c’est celui-là ? D’où sort-il et pourquoi fait-il ça ? Frédéric Geffroy revient du centre de l’Inde, du Madhya Pradesh. Il y a distribué 3 000 T-shirts à des enfants. Pour les vêtir ? Pas vraiment, pas seulement. Mais pour faire passer un message qui lui importe : il faut sauver la vie de ces grands félins que sont les tigres et éviter qu’ils ne disparaissent de la planète.

Les enfants de l’histoire

Frédéric Geffroy est l’animateur de Planète Tigre, une association qu’il a fondé en 2011 à Talant. Depuis quelques mois, elle affiche un nouveau projet : « Les enfants de l’espoir ». Il s’agit de sensibiliser les enfants vivant dans les villages à proximité des réserves, en partenariat avec la Wild live trust of India. « Il faut les convaincre », explique Frédéric Geffroy, « qu’il est indispensable de protéger et de sauvegarder les tigres dans leur milieu naturel. Ce grand félin est menacé d’extinction, d’une part par les limites toujours plus grandes apportées à son habitat naturel, d’autre part, par la surpopulation du pays ». Le propos pourrait sembler évident, notamment dans un pays où règnent comme religions maîtresses hindouisme et bouddhisme, et où on a l’habitude de respecter l’animal. Rappelons que pour un bouddhiste, le tigre est associé à la spiritualité. Côte hindouisme, Vaghadeva le dieu tigre a été longtemps vénéré dans le centre de l’Inde, symbole de vie et de fertilité. Reste qu’en Inde, et notamment à proximité des 47 réserves qui y existent désormais, le tigre reste le tueur d’homme que chacun redoute. Et pourtant « les familles qui ont perdu l’un des leurs ne lui en veulent pas. Ils considèrent que le tigre était là avant eux », s’émerveille Frédéric Geffroy.


– Lire la suite sur : www.bienpublic.com




Previous articleMétro : des rames chinoises en 3D
Next articleJetsunma Tenzin Palmo : la place des femmes dans le bouddhisme