Accueil Espace Bouddhiste Voyages Le jardin du Nirvana

Le jardin du Nirvana

6
0
Jardin japonais du Musée Guimet, Panthéon bouddhique à Paris
Jardin japonais du Musée Guimet, Panthéon bouddhique à Paris

Vous rêvez de voyager au beau milieu du 16ème arrondissement de Paris ? Suivez-nous au panthéon bouddhique et dans son jardin japonais aux mille secrets.

A quelques mètres du Musée des Arts Asiatiques de Paris se trouve un petit trésor japonais. Secret et discret, le panthéon bouddhique, c’est un voyage à travers le pays du Soleil Levant en plein cœur de la capitale. Après avoir emprunté une petite porte au 19 Avenue d’Iéna, vous tombez dans un autre univers. Aussi charmant qu’inattendu. Dans cet ancien hôtel particulier, consacré à la culture japonaise, résident 250 divinités bouddhiques. Trésors que l’on doit à Emile Guimet, industriel et collectionneur qui rêvait de découvrir les secrets des religions. Dans ses rêves, le bouddhisme a pris une place éternelle.

Dans la cour intérieur de l’hôtel particulier, une escale s’impose. Un doux parfum de zénitude s’installe. Devant moi, un jardin typiquement japonais. D’une surface d’environ 450 m2, il a été aménagé par Robert Bazelaire en 1991, dans l’esprit des jardins de thé japonais. Et où l’âme du visiteur doit être purifiée pour les cérémonies de thé qui se déroulent dans le pavillon installé à cet effet. Au 11ème siècle, Fujiwara Toshitsuna écrivait en référence à l’art du jardin : «Il ne faut suivre qu’un seul principe fondamental : suivre sa première idée. Ensuite, pour ce qui découlera, suivre son cœur».


– Lire la suite sur : www.parismatch.com




Previous articleFrançais d’ailleurs
Next articleShenpen France