Accueil Espace Bouddhiste Société C’est la journée mondiale de l’alimentation

C’est la journée mondiale de l’alimentation

56
0

Ce 16 octobre, c’est la journée mondiale de l’alimentation qui a cette année pour thème : Agriculture familiale: «Nourrir le monde, préserver la planète»

À l’heure où 842 millions de personnes souffrent de la faim et où 66 millions d’enfants vont à l’école le ventre vide à travers le monde, 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année sur la planète. Alors qu’il faudrait environ 3,2 milliards de dollars par an pour nourrir les enfants victimes de la faim, la quantité de nourriture gaspillée dans le monde représente un coût d’environ 750 milliards de dollars…

A cette occasion, la Fondation Thomson Reuters, la branche caritative du plus grand fournisseur mondial de services d’information, et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) lancent une section de nouvelles globale et complète dédiée aux différentes questions ayant trait à alimentation.

Disponible sur trust.org, portail d’informations de la Fondation Thomson Reuters, cette plateforme d’information allie les connaissances et l’expertise de la FAO au potentiel médiatique des services journalistiques de la Fondation.
Cette nouvelle plateforme diffusera des informations vérifiées sur la production alimentaire, la sécurité alimentaire, le gaspillage de la nourriture, l’agriculture, l’utilisation des terres, la sous-nutrition, la malnutrition, la disponibilité des aliments, etc.

« Pour des millions de personnes, la nourriture est rare ou hors de portée. A l’horizon 2050, la planète aura besoin d’au moins 60 pour cent de plus de nourriture qu’il n’y en a aujourd’hui, la population mondiale devant atteindre plus de 9 milliards. Il y a donc un besoin urgent d’informations fiables sur toutes ces questions », a dit notamment Mme Monique Villa, CEO de la Fondation Thomson Reuters. « L’objectif de cette section dédiée de trust.org est de sensibiliser le public au problème de plus en plus grave consistant à nourrir la population mondiale. Le changement climatique aggrave les choses pour les pays en développement alors que les pays riches sont confrontés à l’obésité et aux nombreux problèmes socio-économiques qui en découlent ».

La Chine vient de faire un don de 50 millions de dollars au Programme de coopération Sud-Sud de la FAO, destiné à améliorer la sécurité alimentaire et promouvoir le développement agricole durable au cours des cinq prochaines années.

S’attaquer à la « crise silencieuse » de la faim et de la pauvreté « est un défi majeur et une responsabilité commune », s’est exclamé le Premier ministre chinois.

clap-de-faim.jpgCette journée, c’est aussi l’occasion de rappeler qu’en 2014, 1 personne sur 9 dans le monde souffre encore et toujours de la faim. Pourtant, la faim n’est pas une fatalité ; y mettre fin n’a rien d’une fiction. Pour le clamer, haut et fort, 7 ONG, spécialistes de la question et membres de la campagne Génération Nutrition, appellent l’ensemble des citoyens, personnalités, politiques… à se mobiliser sur les réseaux sociaux tout au long du mois d’octobre autour du #ClapDeFaim.

Le principe de l’opération est très simple : se prendre en photo avec un clap de cinéma en symbolisant l’objet ou en le téléchargeant pour dire que non, « la fin de la faim, ça n’a rien d’une fiction ».

Chaque personne peut jouer un rôle en postant sa photo sur Facebook, Twitter, Vine et Instagram suivie de la mention #ClapDeFaim. La mission de cette opération est de demander ensemble au gouvernement français de s’engager davantage dans la lutte contre la sous-nutrition, et ainsi prouver que la faim n’est pas une fatalité.

Toutes les informations sur le site de la campagne : www.generation-nutrition.fr


Lire la suite sur : www.lachaineducoeur.fr




Previous articleLa Chine sélectionne Le promeneur d’oiseau pour la course aux Oscars
Next articleLes écoles de Beijing sont autorisées à fermer à cause du smog