Accueil Espace Bouddhiste Société Corée du Sud : du rap pour démocratiser la prière bouddhiste chez...

Corée du Sud : du rap pour démocratiser la prière bouddhiste chez les jeunes

18
0

Image_1-49.png

Le christianisme, plus souvent évangélique, est devenu la religion dominante d’année en année en Corée du Sud. Le bouddhisme, autrefois à cette place, tente aujourd’hui de séduire les jeunes afin de rassembler de nouveaux pratiquants. Une compétition de récitation de prières, façon rap pour certains, a été organisée.

Pas moins de 300 moines et nonnes se pressaient jeudi dans un temple de Séoul, raconte le Dauphiné Libéré, afin de prendre part au «battle». Pour beaucoup de concurrents, les textes étaient issus des écritures bouddhistes et interprétés de manière classique. Mais pour d’autres, notamment trois nonnes, l’originalité allait de paire avec dynamisme et donc l’envie de rejoindre la communauté bouddhiste pour les jeunes. Des paroles du «Sutra du cœur», un des textes bouddhistes les plus connus, ont notamment été «remixées» façon rap entremêlant un vocabulaire plus familier pour une meilleur compréhension: «Formidable sagesse, parfaite sagesse… Les enseignements du Buddha vous montrent le chemin!» Une autre participante, nommée Go-Woo aurait également récité ses prières sur un flow hip-hop: «Tu n’es plus seul. Abattons les murs et partageons les enseignements de la sagesse», a-t-elle chanté.

La raison de l’abandon du bouddhisme réside surtout dans l’incompréhension des textes. «Beaucoup de prières bouddhistes sont écrites avec des termes anciens que beaucoup de gens ont du mal à comprendre, c’est pourquoi nous avons demandé aux participants d’écrire des prières en langage simple et aisé à appréhender», a expliqué Yin-Mook, un des plus hauts responsables de l’ordre bouddhiste.


– Source : Le Figaro
– Lire la suite sur : etudiant.lefigaro.fr




Previous articleBouddhisme et Sagesses d’Occident
Next articleZem — Y’a d’la joie