Accueil TV Archives Vidéos Les clefs du silence par Flora Desondes

Les clefs du silence par Flora Desondes

25
2

Flora Desondes est artiste peintre, sculpteur de bijoux, auteur de textes sur le chamanisme et compositeur interprète de rythmes et sons chamans.

Elle a été formé par le chaman Hongrois Joska Soos qui lui enseigna son art. C’est plus de vingt années de rencontres et de fidélité à ses enseignements. Elle est aussi Hunka, c’est à dire adoptée rituellement pour sœur par le Wicasa Wakan Archie Fire lame Deer qui la nomma Wi cha’pi luta Wi. En chamanisme, la pratique de la méditation et l’obtention du silence intérieur est un passage obligé. C’est la clef qui ouvre les portes de la transcendance, c’est le socle sur lequel se construit la résistance nerveuse qui seule permet d’aller et venir de ce monde des corps physiques à ceux du rêve.

Pendant les années qui précédèrent sa rencontre avec le Chaman Joska Soos, elle avait un maître de yoga, une nonne Zen ordonnée par Deschimaru. Elle clôturait toute nos séances par vingt minutes de Za-zen, puis la marche Kinhin. Elle suivait aussi des cours de Baratanathyam, c’est là qu’elle a reçu l’enseignement des Mudras, que le chaman continua. Elle lisait déjà les textes du Zen quand elle a découvert les Soutras fondateurs du Bouddhisme traduit par Patrick Carre et Philippe Cornu.

Previous articleNelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, est né il y a 96 ans
Next articleLe Principe Shambhala – Sortie en librairie le lundi 21 juillet

2 Commentaires

  1. Les clefs du silence par Flora Desondes
    Le secret du silence est dans la respiration

    Utilisez votre respiration pour être seulement attentif au rythme des battements de votre cœur et sur le silence qui s’ouvre entre deux battements.

    Il y a là une fraction de seconde pendant laquelle vous percevez un rythme et la longueur de son arrêt jusqu’à des unités de temps de plus en plus petites.

    Avec votre respiration, entre un inspire et un expire il y a toujours une fraction de seconde. Si elle n’existait pas, votre cœur s’épuiserait dans son effort.

    Observez cette fraction de silence, simplement et sans intervenir. Continuez de respirer naturellement là où vous êtes assis ou bien allongé. Faites-le pendant un bain de soleil : la chaleur provoque un léger endormissement propice à l’écoute du rythme de votre cœur. Observez combien de temps votre cœur s’arrête entre un expire et un inspire ; dans cette fraction de seconde entre deux pulsations : entrez là.

    Utilisez cette fraction de seconde pour poser un silence de votre mental de plus en plus profond.
    Le soir venu, dans la pénombre de votre chambre reprenez votre méditation sur le silence de votre cœur.

    Soufflez très fort l’air et puis très doucement, le plus doucement possible vous inspirez l’air par votre nez en levant vos yeux et vous les maintenez dans cette position. Pendant toute cette longue inspiration votre mental reste immobile. Lâcher l’air très doucement aussi et sans modifier la position de vos yeux.

    Rapidement, vous allez ressentir une activité de votre troisième œil, au centre de votre front : laissez faire ! Continuez de respirez le plus lentement que vous le pouvez et c’est votre Chakra du Cœur qui s’anime et se révèle : Laissez faire, entrez dans le Silence !

Comments are closed.