Accueil Espace Bouddhiste Société KUNG-FU – Caméras cachées, prostituées et gros sous au temple Shaolin

KUNG-FU – Caméras cachées, prostituées et gros sous au temple Shaolin

22
0

000_Hkg7945995-530x352.jpg

Le plus célèbre des monastères bouddhistes, le temple Shaolin, mythique lieu de naissance et d’enseignement du kung-fu, est ébranlé par une série de scandales liés à son directeur, l’abbé Shi Yongxin. Ce dernier, qui a pris les rênes du temple en 1999, a assurément contribué à sa renommée mondiale, mais ne cesse de ternir son image, rapporte le site américain Buzzfeed.

Alors que le temple Shaolin rapporte chaque année près de 24 millions de dollars grâce à la seule vente de tickets d’entrée, celui-ci est mis à mal par la révélation d’affaires mettant en cause son directeur. Shi Yongxin est ainsi soupçonné de s’être à de nombreuses reprises offert la compagnie de prostituées avec l’argent du temple, notamment lors de ses voyages à l’étranger avec la troupe de moines. En 2011, le vénérable abbé avait d’ailleurs été pris sur le fait lors d’une descente de police, mais le service de communication du monastère avait affirmé que Shi faisait seulement une démonstration des rites bouddhistes aux prostituées.


Lire la suite sur : bigbrowser.blog.lemonde.fr




Previous articleRencontre avec Jakuchô Setouchi, romancière scandaleuse et nonne bouddhiste
Next articleQianfoshan, la montagne des mille Bouddhas