Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Plus grand temple bouddhiste thailandais à l’étranger : l’ouverture est repoussée

Plus grand temple bouddhiste thailandais à l’étranger : l’ouverture est repoussée

4
0

Le complexe temple/centre de méditation thailandais Wat Nawamintararachutis, actuellement en construction dans la ville de Raynham dans le Massachussetts aux Etats-Unis, devrait être terminé d’ici l’automne 2013.

Plus-grand-temple-thai-phot.gif185 pieds de haut, sept grandes statuts de Bouddha au dehors, une flèche dorée à son sommet, un musée dédié au roi de Thailande, le King Rama IX… Initialement prévue en juillet 2013, la fin des travaux du temple thailandais Wat Nawamintararachutis est repoussée à septembre. D’après Paul Chapple, le chef de projet, le constructeur principal, Consigli Construction (basé à Milford), devrait terminer les gros travaux dans les prochains mois avant de laisser la place aux artisans thailandais qui viendront s’occuper des finitions intérieures et extérieures.

Préfabriqués par des ouvriers thailandais dans leur pays d’origine, la plupart des meubles d’intérieur, la flèche et les statues qui orneront l’extérieur du bâtiment seront terminés et installés par ces mêmes ouvriers qui séjourneront aux Etats-Unis le temps des travaux. Le processus d’acquisition de visa de travail serait alors la cause du retardement de la fin des travaux.

Le projet de toute une vie

« Il s’agit là d’un projet absolument unique. Je ne suis pas bouddhiste mais il va de soi que c’est un honneur de travailler sur un tel projet« , explique Paul Chapple, le chef de chantier. Un projet dont le coût s’élève à 60 millions de dollars… Et pour que le plus grand temple buddhiste thai (en dehors de Bangkok) siège désormais dans la ville de Raynham, le gouvernement thailandais met la main à la poche, avec près de 16 millions de dollars déboursés depuis l’inauguration des travaux, en septembre 2011. Si le Centre NMR est aujourd’hui une priorité pour les Thailandais et leurs dirigeants, les bouddhistes du Massachussetts en rêvent depuis de longues années.

Avec ses 240 places de parkings et ses 100 lits – réservés au moines visiteurs -, le temple se fera l’hôte de deux évènements majeurs annuels – au printemps et à l’automne – et d’une dizaine d’autres célébrations tout au long de l’année. Si le complexe accueillera près de 500 personnes deux fois l’an, ses premiers locataires ne devraient pas tarder de s’y installer temporairement. Le Vénérable Mongkhol Kuakoo, le moine en chef du groupe de Raynham, et ses 19 congénères ont hâte que la construction se termine afin de partager le bouddhisme theravada avec le reste du monde ; « le bouddhisme est la religion de la paix et de l’amitié« .

Une cérémonie en l’honneur du temple terminé devrait réunir un certain nombre de hauts dignitaires thailandais en juin 2014. Mais les bouddhistes comme Paul Chapple et les participants au projet n’attendent plus pour se réjouir ; « c’est quelque chose dont la ville de Raynham peut vraiment être fière. »


– Informations tirées d’un article de Mike Gay pour le Taunton Gazette, publié sur The Buddhist Channel.




Previous article“Méditer, c’est combattre ce qui nous rend inhumains”
Next articleDiaporama : Les neuf bouddhas journaliers