Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Regarder pour voir, ou voir pour regarder

Regarder pour voir, ou voir pour regarder

22
0

Nareddin.jpg

Un savant vint un jour voir le sage Nasreddin. Il avait entendu dire que ce dernier se méfiait de la géométrie, et, taraudé par la contradiction entre la certitude de l’exactitude de sa science, et le respect qu’il éprouvait pour ce Maître, il lui demanda :

« Maître, j’ai entendu dire que vous doutiez de la géométrie. Je ne comprends pas. Cette science de la mesure est irréfutable. Comment, vous, Maître, pouvez-vous vous tromper ?

-Ce n’est pas moi qui semble douter, répondit le Maître avec un sourire.

-Si vous vous méfiez, c’est que logiquement vous doutez. Je vais donc vous démontrez que vous vous trompez de douter, et que je ne doute pas. »

Et le savant dessina une ligne droite dans le sable.

-Que représente ceci pour vous ?

-Un point, répondit Nasreddin.

-Un point ? Impossible, manifestement, c’est une droite.

-Si, c’est un point, car je la regarde de face.

Le savant dessina alors un point dans le sable, et dit :

-Voici un point.

-Non, ceci est une droite que l’on regarde de face.

Le savant, commençant à perdre patience, sortit de son sac un cube.

-Et là, n’est-ce pas un cube ?

-Il y a bien des éléments là, des lignes, des carrés, du bois, et bien d’autres encore.

-Mais il faut d’abord regarder une forme dans sa globalité, et la définir ensuite ! Et c’est justement l’objet de la géométrie !

-C’est que les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. De la même façon que vous, je vois ce que je sais voir, ou ce que je suis dans la capacité temporaire de voir. Et lorsque je veux voir les choses dans leur globalité, je n’ai pas recours à la géométrie. »


Nasreddin est un sage mythique de la tradition Musulmane qui aurait vécu en Turquie entre le XIIème et le XVème siècle. Ses contes et histoires sont relatés dans de nombreux pays.




Previous articleKawa Karpo, le dieu des neiges blanches
Next articleParabole Soufie — Le luth céleste