Accueil Espace Bouddhiste Culture Afghanistan: un site bouddhiste majeur bientôt détruit pour une mine de cuivre

Afghanistan: un site bouddhiste majeur bientôt détruit pour une mine de cuivre

6
1

Après les Bouddhas de Bamiyan, chefs d’œuvre de l’art gréco-bouddhique dit du Gandâra, dynamités par les talibans en 2001, un autre site archéologique majeur est menacé en Afghanistan, celui de Mes Aynak. Il devrait disparaître d’ici la fin de l’année pour permettre l’exploitation du cuivre.


Souvenez-vous : quelques mois à peine avant les attentats du 11 septembre 2001 et le déclenchement de la guerre contre le terrorisme, le monde entier s’était ému de la destruction par les talibans, alors au pouvoir en Afghanistan, des trois monumentaux bouddhas de Bamiyan. Ces vestiges impressionnants des temps pré-islamiques, témoins d’une civilisation née de la rencontre entre l’Inde bouddhiste et les descendants d’Alexandre le Grand, avaient le grand désavantage d’apparaître comme des « idoles » aux yeux des intégristes. Ceux-ci décidèrent donc de les dynamiter. Beaucoup y ont vu la marque de l’obscurantisme des « étudiants en religion », une raison spectaculaire de plus pour haïr leur vision du monde.


Le site de Mes Aynak, non loin de Kaboul, recèle d'inestimables trésors archéologiques
Le site de Mes Aynak, non loin de Kaboul, recèle d’inestimables trésors archéologiques


Lire la suite : www.rtbf.be




Previous article«Le Sentier d’Obtention des Bons Vœux (s Mon Lam) de Kuntu Zangpo»
Next articleZem — Et bailler et dormir

1 commentaire

  1. Afghanistan: un site bouddhiste majeur bientôt détruit pour une mine de cuivre
    Un vrai bouddhiste ne s’attache pas aux choses, même si la perte de ce site est dommageable.

    Un vrai bouddhiste s’intéresse bien plutôt au sort des afghans et afghanes, aux mains des fous talibans.

Comments are closed.