Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Un temple bouddhiste géant en Seine-et-Marne

Un temple bouddhiste géant en Seine-et-Marne

79
0

21/05/2012

Le 22 juin ouvrira à Bussy-Saint-Georges le plus grand lieu de culte dédié à Bouddha en Europe.

La cour centrale de ce lieu culturel et cultuel de 8000 m² , maginé par l'Atelier Frédéric Rolland.
La cour centrale de ce lieu culturel et cultuel de 8000 m² , maginé par l’Atelier Frédéric Rolland.

Ni chatoyantes pagodes, ni inflation d’ornements: les amateurs de folklore en seront pour leurs frais. Car le plus grand temple bouddhiste d’Europe, dont l’ouverture au public est programmée le 22 juin prochain à Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne, aspire plus sobrement à la zénitude architecturale. Mais encore? 8 000 m² façonnés de verre, de bois, de pierre et de béton brut, saupoudrés de quelques toitures végétalisées et agrémentés de jardins remplis d’arbres fruitiers.

Rien d’ostentatoire, en somme, dans ce lieu à la double vocation «cultuelle et culturelle», conçu par l’Atelier Frédéric Rolland. «L’endroit comportera une première partie ouverte à tous abritant un restaurant végétarien et des espaces où seront régulièrement organisés des cours de calligraphie, des séances de méditation, des dégustations de thés orientaux», énumère l’architecte Polly Rolland. Une seconde section regroupera quatre grandes salles de prière dont la capacité totale dépassera le millier de fidèles.

Dans l’aire principale, l’installation d’un bouddha en jade blanc, haut de 5 mètres et pesant pas moins de 8 tonnes, a donné lieu à un véritable parcours du combattant. «La statue a été taillée à même la montagne birmane puis acheminée jusqu’au port de Marseille, alors en grève, se souvient Polly Rolland. Il a fallu ensuite organiser un convoi exceptionnel, prévoir des grues pour positionner la sculpture dans le temple et enfin refermer la toiture, car le bouddha ne passait pas dans les portes.» Deux cloîtres longs de 100 mètres aboutiront à une quarantaine de chambres, occupées notamment à l’occasion de retraites spirituelles.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr

Previous articleIntroduction à la pratique du Zen
Next articleLa Savoie s’éveille au bouddhisme depuis 32 ans