Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Les concasseurs de négativité

Les concasseurs de négativité

7
0

icone_Flora.jpgCe monde est sphérique et toutes choses vont en cercle, mais il n’est pas cerclé parce que la matière qui le compose est sans rigidité. Les chamans, comme d’autres spiritualistes considèrent que notre univers est ovoïde. Les Grecs le savaient déjà : ils nommaient Éros l’être originel produit par l’union de l’Éther et du Chaos, il s’accouche de l’Œuf à l’origine de la création. Cette métaphore de l’œuf se retrouve aussi dans les légendes chamaniques qui déclarent que les chamans naissent d’œufs déposés par les dieux dans les hautes branches d’un bouleau (tradition orale des shamans du clan Hongrois des Baksa).

Cette même forme ovoïde est celle de votre Corps de Lumière qui enveloppe dans son aura tous les corps qui constituent un être animé, sa radiance en lumière et couleurs devient visible pour celui qui devient réceptif à ses chakras : tous émettent de la chaleur et de la lumière, naturellement.
La matière de cet œuf s’apparente à celles de plusieurs mousselines d’une texture très fine et dont les filaments sont en relation avec toutes les autres créatures de même qualité énergétique. A l’intérieur de cet œuf deux sphères s’interpénètrent, elles délimitent trois espaces : le leur, et celui de leur interpénétration.

Parce que les hommes et les arbres se tiennent debout sur leurs jambes (les arbres par leur tronc), l’usage commun parle de mondes d’en bas, du milieu et du haut. De fait, plus la matière est dense et plus elle est obscure ; plus la matière est aérée et plus elle est lumineuse jusqu’à être semblable à la brillance des étoiles. Avec la sphère qui contient les mondes du bas, il y a aussi le souterrain où se faufilent les racines des arbres ; dans le monde du milieu il y a toutes les circonstances d’une vie et dans la sphère supérieur, le subtil et la spiritualité qui sont en correspondances aussi avec les branches et le feuillage des arbres. Dans le bruissement du feuillage de certains arbres, les chamans écoutent l’Esprit de cet arbre qui leur parle.
Au niveau du corps humain, la sphère inférieure contient vos pieds, vos jambes et vos cuisses ; votre chakra racine, votre Hara, votre plexus solaire et vos viscères. La sphère supérieure contient votre troisième œil, le sixième chakra, le chakra coronal ; et tout de qui concerne l’activité du cerveau, la perception sensorielle et l’ancrage de vos huitième et neuvième chakras. L’espace crée par la jonction des deux sphères contient votre cœur, vos poumons, le chakra de la communication au niveau de votre gorge, vos épaules, bras et avant bras et vos mains. Le chakra du cœur est dans une autre membrane qui enveloppe ces deux sphères. De même que l’eau se faufile partout, le sang et la lymphe circulent sans localisation spécifique, alors que vos os se départagent dans ces trois espaces. C’est aussi une des raisons de leur utilisation (crâne et fémurs) dans des cérémonies.

Tout est dans tout et ce schéma est aussi celui de vos états de conscience psychologique et psychique : vos chakras se repartissent aussi dans ces trois espaces. La première frontière est au niveau de votre diaphragme. Pour la franchir, il est obligatoire d’être dans un état de conscience altruiste et compatissante. C’est dans cette description que l’usage parle d’Enfers, de Purgatoire et de Paradis qui ne sont pas des lieux géographiques, mais des circonstances psychologiques et psychiques. Derrière cette frontière, il y a en permanence les concasseurs de négativité. Soit ils agissent en pulvérisant les sphères de négativité, soit ils les dévorent et leurs appétits est insatiable. Dans le monde des objets, ils ressemblent à des lions, des tigres, des dragons, des hyènes ; des chiens gueules ouvertes sur leurs crocs acérés. C’est aussi la fonction des gargouilles sculptés en hauteur sur nos cathédrales. Les grenouilles et tous les dévoreurs d’insectes sont utilisés aussi.
Tous les humains ont la capacité de se débarrasser par eux-mêmes des corpuscules négatifs produits par les cinq poisons. S’ils ne le font pas, lorsqu’ils meurent, les concasseurs de négativités se rapprochent et s’en repaissent.
Le Bouddha énonça la méthode qui lui a permis de comprendre et d’agir : la Mahaprajnaparamita est la grande intelligence qui est utilisé pour obtenir La Liberté Inconcevable, libre du piège tissé au seul profit des cinq poisons. Cette méthode n’est pas un catéchisme, c’est une Lampe de Sagesse allumée pour le plus grand bien de tous et sans sectarisme aucun.


Flora Desondes

Previous articleLe bouddhisme se développe en Alsace
Next articleZem — Neige