Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Le centre cultuel Kalachakra va ouvrir ses portes à Saint-Cosme-en-Vairais

Le centre cultuel Kalachakra va ouvrir ses portes à Saint-Cosme-en-Vairais

24
0

Ouest-France, mercredi 17 août 2011


Pour faire suite aux enseignements donnés par le Dalaï Lama à Toulouse du 13 au 15 août, l’association cultuelle Kalachakra veut faire découvrir aux habitants de la région, du 25 au 28 août, son centre de retraite spirituelle cosméen. Il s’agit d’un nouveau lieu sacré de la tradition bouddhiste dont les activités sont ouvertes à tous.


kalachakra-5.jpgTout au long de l’année, il est possible de participer aux nombreuses activités du centre en tant que retraitant hébergé ou en tant que visiteur pour une ou plusieurs journées.


« Nous pensons que dans notre monde actuel qui vit dans le toujours plus, notre centre peut apporter une occasion de se poser dans le calme et la quiétude pour faire un retour sur soi-même et se ressourcer. Nous organisons quatre journées portes ouvertes festives du jeudi 25 au dimanche 28 août », précise Élisabeth Drukier.


Des Lamas du monastère de Séra Djé proposeront des chants et danses traditionnels tibétains et les visiteurs pourront assister à la fabrication d’un mandala de sable, et à plusieurs conférences sur le bouddhisme et l’art tibétain.


Danses rituelles, mandala de sable et conférences


Les danses rituelles sont partie intégrante de la pratique religieuse bouddhiste. C’est une pratique dévotionnelle où chaque geste ou détail a été conçu pour une signification symbolique précise.


Pendant ces jours, des moines bouddhistes tibétains se pencheront sur une table au centre de retraite Kalachakra pour fabriquer un mandala de sable. Ils feront couler des grains de sable pour former des modèles complexes, créant le mandala qui est un cercle spirituel.


Au niveau extérieur, celui-ci désigne l’univers, au niveau intérieur, il correspond au corps, et au niveau secret, à l’esprit. À ces trois niveaux, on retrouve les cinq éléments : terre, eau, feu, air, espace.


Association cultuelle Kalachakra. Les Hautes Grouas.



Source : Ouest-France

Previous articleCarolyn Carlson – un spectacle empreint de la philosophie bouddhiste
Next articleVipassana : l’expérience qui change la prison