Accueil Espace Bouddhiste Société La spiritualité pour sortir de la drogue

La spiritualité pour sortir de la drogue

22
1

04.11.2010

Un colloque international francophone sur la dépendance aux opioïdes s’ouvre ce jeudi à Paris…

Sortir de l'addiction peut signifier renouer avec une réflexion religieuse.
Sortir de l’addiction peut signifier renouer avec une réflexion religieuse.

Associée aux expériences de conscience modifiée provoquées par la prise de drogues, « la spiritualité peut aussi jouer un rôle important dans la réhabilitation». Le constat émane de Jacques Besson, chef du service de psychiatrie communautaire du CHU de Lausanne, intervenant au colloque international francophone sur la dépendance aux opioïdes, qui s’ouvre ce jeudi à Paris.

Les Narcotiques anonymes travaillent ainsi depuis des années sur les vertus d’une puissance supérieure, assez forte pour pousser l’usager de drogue à abandonner le produit. «Comme nous ne la nommons pas, chacun peut se faire son interprétation», explique Pierre, des Narcotiques anonymes.

D’autres iront vers la méditation

Pour beaucoup, ce sera le groupe, constitué de pairs aidants et soudé autour de trois principes spirituels : honnêteté, bonne volonté et ouverture d’esprit. D’autres iront vers la méditation. «Chacun se débrouille comme il peut», résume Pierre. Sortir de l’addiction peut aussi signifier renouer avec une réflexion religieuse abandonnée durant les années de consommation. D’après Jacques Besson, «la philosophie de détachement et de renoncement du bouddhisme correspond assez bien aux problèmes rencontrés par les usagers».

De même que le christianisme, condamnant l’addiction au profit de l’échange. «Ce n’est pas un hasard si les premiers lieux de soins pour toxicomanes étaient dirigés par des religieux, souligne Jean-Michel Delile, vice-président de l’Association nationale des intervenants en toxicomanie. Mais attention, cette quête spirituelle peut aussi se révéler néfaste en cas de récupération sectaire.» Avec le risque de passer d’une soumission à l’autre.


Ingrid Gallou

Source : 20minutes.fr

Previous articleFabrice Midal — Et si de l’amour on ne savait rien ?
Next articleJusqu’au 21 nov. — Arras présente « L’Or du Japon », un trésor exhumé des collections françaises

1 commentaire

  1. La spiritualité pour sortir de la drogue
    réflexion …

    il ne faut pas que la spiritualité devienne à son tour une drogue …

Comments are closed.