Accueil Espace Bouddhiste Animaux 26 août — Le Dalaï-Lama condamne l’élevage des poules pondeuses en batterie

26 août — Le Dalaï-Lama condamne l’élevage des poules pondeuses en batterie

29
1

Article traduit par Marceline Pauly.

Vous pouvez retrouver la version originale de cet appel ICI et retrouver cette information sur le site de HSUS (en anglais).

Dalai-Lama.gif

Les mauvais traitements que nous infligeons aux poules ont toujours été particulièrement choquants pour moi, et j’ai toujours été particulièrement concerné par la façon dont ces animaux sont traités dans la production alimentaire industrielle. J’ai été troublé lorsque mes amis de HSUS m’ont informé sur le système de confinement des poules pondeuses dans des cages minuscules.


Dans ces cages, les oiseaux ne peuvent pas se livrer à leurs comportements naturels, comme étendre leurs ailes, pondre dans un nid, se percher, gratter le sol, et même se tenir sur une surface solide. Chaque poule a moins d’espace pour vivre que la feuille de papier sur laquelle j‘ai écrit cette lettre.


Transformer ces oiseaux sans défense en machines à produire des œufs, sans la moindre considération pour leur bien-être est une dégradation de notre propre humanité. Le passage aux œufs de poules élevées hors cage permettrait de diminuer la souffrance de ces animaux.


Les Tibétains ont une riche tradition de protection des plus vulnérables de la société et d’opposition à la cruauté, c’est pourquoi il est naturel pour moi d’encourager le changement vers les œufs de poules élevées hors cage. Suivant cette tradition, j’espère que la compassion et la bonté prévaudront dans cette affaire très grave.

Voir aussi : www.notre-planete.info

Previous articleSur quoi « s’engage » le bouddhisme engagé ?
Next articleLivre — La Route du Soi, par Pierre Bonnasse

1 commentaire

  1. 26 août — Le Dalaï-Lama condamne l’élevage des poules pondeuses en batterie
    Merci de le dire, et plus encore, ces œufs ne sont pas bons pour la santé de celui qui les mangent, mais aussi spirituellement. La nourriture a aussi un impact sur l’âme de celui qui mange et sur l’âme de celui qui produit cette souffrance animale.

Comments are closed.