Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Yom Kippour, fête juive du Grand Pardon

Yom Kippour, fête juive du Grand Pardon

19
1
yom_kippour_1
yom_kippour_1

YOM KIPPOUR

LE GRAND PARDON

Juifs priant dans la synagogue pour Yom Kippour
Juifs priant dans la synagogue pour Yom Kippour
Le but de tout ce que l’on fait a Yom Kippour (jeune, prieres et autres) est d’obtenir l’atonement, la decision Divine de suspendre le jugement pour nos mauvaises actions. Et pour cela, il faut eprouver une sincere repentance, c’est a dire identifier ces actions, les avouer et regretter ce que l’on a fait. Il est evident qu’un profond desir de ne pas retomber dans ces memes erreurs doit accompagner toute repentance.

La perception erronée que Kippour ou Yom Kippour doit être considéré comme un jour de grande tristesse tient probablement au fait que c’est un jour de long jeûne (25 heures). Mais le but de cette célébration n’est pas tant la mortification ou punition apportée par l’absence de nourriture, mais surtout d’aider a une réconciliation entre tous les hommes d’une part et d’autre part entre les individus et leur créateur. D’ailleurs le Talmud parle de Yom Kippour comme un des jours les plus joyeux de l’année pour le peuple Juif (Mishna Yoma 8:9).

La plupart de nos coreligionnaires pense faussement qu’il suffit simplement de passer la journée à la synagogue à prier avec passion pour être pardonné par D. de tous nos pêchés. Mais la vérite est que les seuls pêchés pardonnés a Kippour sont les offenses commises envers D. Les offenses commises contre d’autres personnes doivent, elles, être rectifiées individuellement. C’est pourquoi nos sages nous encouragent à demarrer le procédé de repentance bien avant Yom Kippour et à essayer de rectifier les torts que nous avons tous commis envers d’autres personnes. Aussi n’hésitez pas à contacter la multitude de ceux envers qui vous avez pêché tout au long de cette année et demandez-leur SINCEREMENT de vous pardonner. Montrez vraiment que vous regrettez ce que vous avez fait et que vous ne le referrez jamais. Et d’ailleurs toute victime que l’on approche ne peut trop longtemps refuser le pardon demandé (si la premiere requête échoue, deux autres requêtes doivent être faites).

Yom Kippour est le seul jeune mandaté par la Thora (Leviticus 23:27). Le jeûne dure 25 heures et il est également interdit de boire quoi que ce soit, d’avoir des relations sexuelles ou de porter des chaussures en cuir. C’est pour cela que le jour de Kippour, vous verrez plusieurs Juifs vêtus de magnifiques costumes et robes et portant des paires de chaussures de sport en toile.

Les jeunes de moins de 9 ans ainsi que les personnes malades, les femmes qui viennent d’accoucher dans les derniers 3 jours ne sont pas tenus d’observer le jeûne.

Le repas de la veille doit être léger. Il est recommendé de ne pas manger salé ou épicé ce soir la de façon à ne pas être assoiffé. Egalement buvez beaucoup d’eau toute la journée avant le debut du jeûne. Le jeûne se termine en général par un thé/café-boulou-citronnade avec eventuellement de la fleur d’oranger pour soutenir le coeur.

YOM KIPPOUR

Littéralement Jour de l’expiation.

Ce jour, le plus solennel du calendrier hébraïque, est fixé au 10 Tichri, aboutissement des 10 jours de repentir (Téshouva) qui commencent à Rosh ha Shana.

A l’issue de la téphila du matin (shaharith : on procède à l’annulation des voeux(hatarath nédarim) puis au rituel des Kaparoth ( ce rite représente le transfert symbolique de la culpabilité d’une personne à un animal qui est sacrifié, aujourd’hui remplacé par de l’argent à un pauvre)

En signe de purification, il est coutume de s’immerger dans un miqvé (bain rituel). A la maison, on consomme une séouda mafséqéth (repas d’interruption). A adlaqath néroth, les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête. Avant d’aller à la synagogue, les parents bénissent leurs enfants.

Cinq services (offices) ponctuent Yom Kippour :

  • On commence par KOL NIDRE dans le 1er office (arvith leïl kippour).
  • Le lendemain matin (Yom Kippour) : 2ème office (shaharith lé yom kippour suivi de l’office supplémentaire (moussaf, 3ème office )
  • puis de l’office de l’après-midi ( minha, 4ème office) c’est pendant minha à l’issue de la qériath tora (lecture de la tora) qu’on lit le très beau livre de JONAS (YONA pendant la haphtara) : le message de jonas convient parfaitement à cette journée unique de première importance car son histoire illustre à la perfection le message d’un repentir dont le sens profond n’est connu que de D.ieu seul ; Yom Kippour s’achève sur la Néila (5ème et dernier office dit de clôture) avec la birkath cohanim puis la sonnerie du shofar.
  • Après arvith lé motsaé kippour, on récite la prière de la havdala (séparation).

Cinq interdictions sont respectées pendant Yom Kippour :

  • 1/ il est interdit de manger et de boire
    -2*/ il est interdit de se laver
    -3*/ il est interdit de s’oindre (se frictionner) le corps
    -4*/ il est interdit de porter des chaussures en cuir
    -5*/ il est interdit d’avoir des relations intimes

Yom Kippour est appelé YOM RAHAMIM BEDYN (jour de miséricorde de plein droit)

Egalement YOM HA KIPPOURIM

Ou bien SHABBATH SHABBATHONE

En judéo arabe :NARKEBOUR !

 » GUEMAR HATIMA TOVA  »

Hubert Journo et Jean Paul Sebag

Previous articleLe karma écologique
Next articleראש השנה – Roch Hachana

1 commentaire

  1. Yom Kippour, fête juive du Grand Pardon
    à qu’elle date du Yom Kippour
    c’est à dire le jour de jeune
    je vous remercie car j’ai 75 ans et handicaper
    à bientôt
    et aussi à qu’elle date notre pâque commence
    merci

Comments are closed.