Accueil Billet du jour Devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps

Devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps

19
0

Kukai-4.jpgEn 813, l’empereur Saga invita les grands maîtres des huit écoles déjà présentes au Japon pour qu’ils énoncent devant une grande assemblée les mérites respectifs de leurs doctrines. Tous sauf Kūkai (774-835), ont déclarés que l’état de Bouddha demandait de très nombreuses vies pour être réalisé.
C’est alors Kūkai qui sera nommé Kobo Daïshi donna l’essentiel de son enseignement.

Devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps.

« L’homme doit connaître son propre cœur tel qu’il est. Celui qui connaît l’origine de son propre cœur tel qu’il est, connaît le cœur des Bouddhas. Celui qui connaît le cœur des Bouddhas peut connaître le cœur de tous les êtres. Il peut connaître la Vérité de l’Univers et devenir un avec lui. Il peut devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps.

C’est l’état où le corps, la parole, et la pensée des hommes, fusionnent avec le corps, la parole, et le cœur du Bouddha.
Si l’homme cherche la Sagesse du Bouddha, et maintient constamment sa pensée en lui, il peut réaliser rapidement l’état de Bouddha avec ce corps né de ses parents ».

Devant le scepticisme des autres religieux, il fit les gestes sacrés avec les mains (mûdra), répéta les mantras (shingon), et médita sur le Bouddha Grand Soleil, « Dainitchi-Nyorai ». À la surprise de tous, il manifesta un état de Samadhi très profond, son corps devint très lumineux et prit la forme du Bouddha, assis sur un lotus à huit pétales.

Kobo Daïshi est le saint fondateur de l’école bouddhiste Shingon.
Aujourd’hui encore, ses fidèles pensent qu’il est toujours vivant et qu’il veille sur eux.
Son corps qui est resté intact continue de méditer.
Les siècles passent, et il est toujours aussi aimé et présent dans le cœur des Japonais.

Dans tout le Japon, des temples lui sont consacrés, tels ceux de Nishiarai-Daishi, toute la journée on lui rend un culte à Kawasaki-Daishi près de Tōkyō. Avec les rituels de feu, son nom est psalmodié pour qu’il exauce les prières.
Un des lieux où on le prie le plus, est certainement son île natale de Shikoku. Un pèlerinage circulaire lui est consacré, quatre vingt huit temples principaux et vingt secondaires se répartissent comme les grains d’un chapelet sur la périphérie de l’île, atteignant ainsi le chiffre symbolique de 108.
Chaque année, des millions de Japonais accomplissent ce pèlerinage pour se préparer à la mort et renaître au paradis près du Saint.

Previous article200 000 arbres plantés le 21 aout 2010
Next articleLa Birmanie suspend la délivrance de visas avant les élections