Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Collège Dominique-Savio: à la découverte des différents lieux de cultes

Collège Dominique-Savio: à la découverte des différents lieux de cultes

9
0

C’est dans ce cadre, qu’une sortie a été organisée avec des élèves de 5e, pour partir à la découverte de lieux de culte de différentes religions.

Ils ont visité dans la journée, une synagogue, un temple bouddhiste et une mosquée. La visite de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille était également au programme mais n’a pu être réalisée, faute de temps.

Il était plutôt surprenant de constater l’intérêt montré par les enfants. Certes, les sorties sont en général bien accueillies par les élèves, mais leur participation fut active et leur attention prolongée !

Professeurs et enfants ont été reçus par des personnes qui ont expliqué les grandes lignes de leur religion et leur pratique, et se sont ensuite, volontiers prêtées au jeu des questions. Certaines questions étaient pertinentes, d’autres moins mais l’intérêt était partagé. Privilège de l’âge également (une douzaine d’années pour les élèves de 5e) des questions de tout genre ont été posées… y compris celles qui auraient pu déranger, et il faut reconnaître que les hôtes du groupe n’ont éludé aucune question.

college-dominique-savio-a-la-decouverte-476906-1.jpgÀ la synagogue, M. Leser a reçu les collégiens avec un de ses amis : le père Bernard Fauvarque, un prêtre catholique. « D’entrée de jeu, nous étions dans un climat d’ouverture et de tolérance. Ils nous ont parlé de l’origine commune des deux religions juive et catholique, expliquant ainsi leurs similitudes. C’est aussi le prêtre qui nous a raconté comment M. Leser, enfant juif, âgé de 11 ans lors de la seconde guerre mondiale, a été caché avec quarante autres enfants par des prêtes catholiques, reconnus Justes à la libération », précise un membre du groupe.

Au centre bouddhiste, c’est un moine, chargé de l’enseignement, qui a accueilli les visiteurs. Guillaume-alias « Tsewang, force de vie » eut quelques peines à expliquer simplement, les notions abstraites faisant partie de leur philosophie. Il est vrai que dans une société qui impose un zapping permanent, entendre parler de « l’intérêt du silence et du détachement des biens matériels » n’est pas chose courante… Mais l’assistance est restée attentive, notamment pour les explications sur les tenues et les rituels.

Enfin, l’accueil à la mosquée fut tout aussi chaleureux. Jamel Gharbi, maître de conférence à l’université de Lille, a permis d’assister à une petite prière et a fait une visite commentée de la mosquée, tant au point de vue architectural que religieux.

En conclusion, une journée riche d’enseignements pour tous, jeunes et adultes.


Source: www.lavoixdunord.fr

Previous articleQui est Chögyam Trungpa I
Next articleAuménancourt – Exposition de l’artiste Rémy Gastambide Bouddha en visite