Accueil Billet du jour Babacar Khane — Comprendre

Babacar Khane — Comprendre

6
3


Comprendre Lorsque tu t’opposes à quelqu’un,
Tu dois abandonner tout ce qui est à lui
Parce que tu risques d’être entrainé par sa chute
Dans la même fosse.

Il n’est pas juste de haïr quelqu’un
Et d’aimer ce qui lui appartient,
Tu lui fais la guerre, tu te la fais à toi-même
Parce que vous venez d’une même origine.

Certains pensent que pour régner
Il faut couper la tête des autres, c’est une erreur.
Tout ce que tu fais à autrui,
Tu te le fais à toi-même.

Il arrive que l’ami de ton ennemi
T’adore parce qu’il est plus large d’esprit.
Les atomes crochus ne s’expliquent pas
Ce sont des phénomènes de la vie.

Le Yoga de la parole – Babacar Khane

Previous articleLe patriarcat de Constantinople (4/4) – Vers une définition nouvelle de la primauté
Next articleLe bouddhisme et des femmes « remarquables » – Entretien avec Martine Batchelor

3 Commentaires

  1. Babacar Khane — Comprendre
    Lorsque tu t’opposes à quelqu’un, Tu dois abandonner tout ce qui est à lui Parce que tu risques d’être entrainé par sa chute Dans la même fosse.

    Certainement, mais pourquoi s’opposer à quelqu’un ? Ni prendre, ni donner, la main tendue est toujours ouverte. En chamanisme, lorsque la personne est immergée dans un conflit inévitable, il est préconiser de souffler profondément et de visualiser un envol de papillons. Les papillons de jour sont des êtres qui dispersent les tensions et autres agressivités. Une récitation silencieuse du Soutra du Cœur, c’est profondément un vrai moyen de ne pas se trouver prisonnier de la fureur de l’autre. La compassion n’évite pas le monde, n’impose pas de vivre en reclus dans un monastère, la compassion c’est vivre dedans et ne pas être dedans. Voir ce merveilleux Soutra de Vimalarkirti qui enseigne la liberté inconcevable.

    • Babacar Khane — Comprendre
      Nous pouvons tout oublier sauf la leçon…Accompagner plutôt que s’opposer, guider plutôt que détruire, aimer plutôt que haïr…

Comments are closed.