Accueil Espace Bouddhiste Livres Livre – Le Mythe de Khun Burôm de Dominique Menguy

Livre – Le Mythe de Khun Burôm de Dominique Menguy

22
0

Le Mythe de Khun Burôm de Dominique Menguy


L’intérêt de l’ouvrage


Le Mythe de Khun Burôm de Dominique Menguy
Le Mythe de Khun Burôm de Dominique Menguy
Il s’agit de la seule traduction intégrale et annotée d’une des versions du mythe de Khun Burôm, à partir d’une Chronique ancienne, qui présente à chaque page et en vis-à-vis, le texte laotien reconstitué dans sa versification d’origine.


Le contenu légendaire de l’ouvrage


L’histoire des peuples de l’Asie commence toujours par une légende rappelant leurs origines, la fondation de leurs royaumes et leurs croyances. Chez les populations tay du nord-ouest du Viêt Nam et du Nord Laos, comme les Tay Noirs, les Lao et les Phuan, a persisté le mythe d’un ancêtre d’origine divine et céleste, évoquant leur origine commune en Chine du Sud voici plus de mille ans.


Pour les Lao, cet ancêtre s’appelait Khun Burôm, fils du roi des Thên célestes, qui descendit sur terre pour régner à Mùang Thên (Diên Biên Phu).


Dans ce passionnant récit légendaire, d’après un manuscrit ancien traduit intégralement en français, on découvre les différentes divinités du panthéon prébouddhique lao qui veillent sur les destinées du monde, le couple ancestral qui l’aménagea puis périt en coupant une liane géante, les différents peuples sortis de courges géantes pour se répandre sur la péninsule indochinoise, Khun Burôm, ses deux épouses et ses sept fils, dont l’aîné Khun Lo s’en alla prendre le pouvoir à Luang Prabang au nord du Laos.


Comme il apparaît dans l’Histoire et la littérature lao, le mythe de l’ancêtre primordial fut remanié et utilisé par des souverains du 14ème au 16ème siècles pour légitimer leur prise de pouvoir par une origine divine héritée de Khun Burôm.


Le contenu scientifique de l’ouvrage


Le mythe de Khun Burôm et l’histoire ancienne du Laos nous sont connus grâce aux chroniques écrites sur des feuilles de latanier. L’une d’elles, conservée à la Bibliothèque nationale de Paris, a été apportée du Laos en France par la “ Mission Pavie (1879-95) ”, mais elle n’avait pas encore été traduite.


Dans le cadre de sa thèse de doctorat à l’Institut national des langues et civilisations orientales soutenue avec succès en juin 2002, Dominique Menguy s’est attaché à traduire et interpréter ce manuscrit. Pour y parvenir, il a dû s’efforcer d’approfondir ses connaissances sur la culture, l’histoire et les croyances lao, ainsi que les règles de versification de la littérature classique. Ce travail a donc nécessité plusieurs années. Il a fallu en outre restituer la versification originale dans le style du roman de lecture ordinaire ; style qui n’existait pas dans le manuscrit.


La première partie, légendaire, est composée de thèmes successifs : le panthéon lao pré-bouddhique confondu avec le panthéon brahmanique et les génies tutélaires de Luang Prabang ; l’aménagement du monde et les différentes interventions des Bouddha et d’Indra ; les dynasties antérieures de Luang Prabang ; la fondation de Xieng Thong par deux ermites et la tradition des quinze Naga protecteurs ; l’avènement de Khun Burôm et sa descente sur terre ; les traditions de l’arbre géant, de la liane, des courges et le sacrifice du couple ancestral Pu Nyeu-Nya Nyeu ; les familles patronymiques tay et leurs interdits ; les Dix Règles de conduite royale et les devoirs des reines et des épouses, d’après le code Râjâsavani ; la cérémonie du serment royal. Cette partie Légendes, qui regroupe les thèmes majeurs des croyances lao, constitue un véritable code des valeurs de l’ancienne société lao. Il est, comme il nous est présenté par l’auteur, d’un grand intérêt pour ceux qui s’intéressent à la culture lao, pour ceux qui veulent la découvrir ou bien pour les Lao eux-mêmes.



La seconde partie, Chroniques, présente quatre séquences importantes de l’histoire des royaumes du Lan Xang et du Xieng Khuang, c’est-à-dire l’histoire ancienne du Laos actuel : la première en l’an 61 de la Petite ère, la deuxième en l’an 1480 EC, la troisième en l’an 1544 EC et la quatrième en l’an 1583 EC. Il a réussi à situer ces évènements dans le temps et révélé leurs circonstances et leurs acteurs.


La thèse de Dominique Menguy est de démontrer comment le mythe du chef divin, commun aux Tay conquérants venus de Chine du Sud entre les Xe et XIIIe siècles pour s’imposer en Péninsule indochinoise, avait été récupéré au XIVe siècle et réinterprété pour servir à la légitimation de la prise de pouvoir par Fa Ngum et sa politique d’expansion aux dépens des royaumes voisins. Prince lao élevé à la cour d’Angkor, la première version du mythe lui accorde un droit d’aînesse remontant à l’ancêtre Kun Lo et l’impose comme suzerain incontesté dans la région de la moyenne vallée du Mêkhong. L’auteur a également traité des relations entre le Cambodge et le Lan Xang à cette époque, ce qui n’est pas sans intérêt. Il a situé la rédaction de la seconde version du mythe ou Nithan Khun Burôm, sous le règne du roi Vixun, en l’an 1515 EC, année de l’achèvement du Vat Vixun. Le personnage de Vixun, co-auteur du Nithan Khun Burôm, transparaissait derrière celui de Khun Burôm. Par la rédaction du Nithan Khun Burôm, il légitimait sa prise de pouvoir aux dépens de son neveu, ainsi que son système étatique en l’attribuant à ses ancêtres Fa Ngum et Khun Burôm.


L’AUTEUR


Né en 1960, Dominique MENGUY a travaillé à Paris au bénéfice de l’enfance victime. En 1987 il entreprit des études à l’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris et en 1991 il séjourna en Thaïlande et au Laos pendant une année sabbatique. De retour à Paris, il passa avec succès ses diplômes de l’INALCO en lao, en thaï et en histoire de l’Asie du Sud-Est.


En 1996 il se maria à Luang Prabang où il a vécu de 1998 à 2003 comme consultant, et réalisa la première traduction en français de Sinxay, reconnu comme l’un des chefs-d’œuvre de la littérature lao.


En 2002, il soutint avec succès une thèse de Doctorat à l’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris « Le mythe de fondation du Laos d’après la Chronique de Khamkeut » dont la version remaniée fait l’objet du présent ouvrage. Il obtint la mention « très honorable avec les félicitations du jury ».


FICHE TECHNIQUE DU LIVRE


Auteur : Dominique Menguy.

Titre : Le Mythe de Khun Burôm. Les Origines du Laos d’après un Manuscrit ancien.

Editeur : SevenOrients (Paris).

Millésime : 2007

Collection : « Contes et légendes de l’Orient »

Genre : thèse de littératures et sociétés d’Asie du Sud-Est

Nombre de pages : 172

Nombre de cartes : 1

Nombre d’illustrations : 7 dessins dans les sections d’analyse et de notes d’ethnologie.

16 illustrations dans la section légende.

dessins et illustrations réalisés par Peter Livermore.

Format du livre : 21 x 21 cm.

Reliure : dos carré, collé.

Couverture : cartonné 290 g pelliculé.

ISBN : 978-2914936-13-2

Prix public : 25 Euros ttc.

Diffusion : SevenOrients, 76 avenue de Saint Mandé, 75012 Paris, France.

Site Internet : www.7orients.com

Courriel pour commander : 7orients@7orients.com


SEVENORIENTS

SevenOrients
SevenOrients


Présentation


SevenOrients est engagé au service des cultures de l’Asie. Elle aspire à créer des oeuvres culturelles de qualité, aussi bien sur le plan du contenu que de l’esthétique. Elle tient, autant que possible, à valoriser les langues locales et veut contribuer à soutenir écrivains, musiciens, réalisateurs, designers et artistes locaux dans la création et la diffusion de leurs oeuvres et de leur culture.


Vision et Ethique


Sa devise est :

« La recherche de l’excellence, l’attention portée à la créativité, l’originalité, l’expressivité humaine dans le respect de l’autre, de la Nature et de la diversité des sociétés humaines »


Tout peuple porte en lui des richesses inestimables dissimulées derrière les barrières de langue, de comportement et de distance. SevenOrients souhaite apporter une contribution à l’approfondissement des connaissances entre les peuples et les cultures du monde. Nous voulons aider la préservation et à la reconnaissance de leurs savoirs et de leurs oeuvres, que ceux-ci appartiennent à des grandes espaces culturels ou à des groupes ethniques minoritaires.


Nos efforts prennent la forme de produits culturels : films documentaires ou de création, de télévision et de cinéma, la production de disques de musique traditionnelle ou contemporaine, et l’édition de livres de littérature générale ou plus spécialisé notamment ethnographique et de Beaux livres, etc. Ils sont conçus chacun comme support privilégié à la diffusion et la conservation des créations et faits naturels, culturels et sociaux. Une attention toute particulière est apportée au respect de la langue d’origine et aussi aux impératifs de diffusion avec la traduction en langues de diffusion internationale telle l’anglais et le français.


La principale fonction de nos produits est la valorisation et parfois la sauvegarde d’une part du patrimoine de ces milieux et sociétés. C’est pourquoi nous les voulons assujettis sur le plan culturel au détriment, s’il le faut, de leur rentabilité. Ces produits sont réalisés en collaboration avec connaisseurs et spécialistes : artistes, créateurs, détenteurs des savoirs locaux, ethnologues, musicologues, géographes, zoologistes, linguistes, etc. afin d’assurer leurs véracité et utilité.


Nous recherchons une sincère collaboration avec les acteurs locaux et les ressortissants de ces pays est privilégié afin de prétendre obtenir en retour une véritable vision de l’intérieur et par conséquent une réelle authenticité. Nous concevons notre collaboration sur le long terme afin de favoriser la confiance et la profondeur de l’approche et pour ne pas être assimilé à des organisations qui procède à des coups commerciaux ponctuels.


Coordonnées :

SevenOrients

76 avenue de Saint Mandé, 75012 Paris, France

www.7orients.com

7orients@7orients.com

+33 (0)1.44.75.00.70

Previous articleD’où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous?
Next articleMétempsycose et Bouddhisme