Accueil Actus Un Oeil sur la Chine – Education, Rééducation des Moines

Un Oeil sur la Chine – Education, Rééducation des Moines

21
0

16.12.2008

Plus d’une centaine de moines sont assis en cercle autour d’un lama. C’est la séance inaugurale d’un « séminaire » de philosophie bouddhiste, qui doit se poursuivre les jours suivants et rassemble l’ensemble des collèges du monastère de Labrang.

20081114-22013-r.1229401555.jpg

Depuis avril dernier, un nouveau sujet est venu s’ajouter au cursus pédagogique monastique : l’éducation patriotique. Un livre a été distribué à chacun des moines. Il doit être lu à haute voix en séances collectives, comme les mantras de classes plus spirituelles. Un guide du « bon » moine selon Pékin. Renoncement au Dalai, « aimer la patrie, aimer la religion », liste d’interdits avec punitions assorties (i.e. ne pas parler aux journalistes étrangers).

Ces séances de rééducation ne sont pas nouvelles, mais ont été enrichies et la présence d’un officiel est désormais courante. On peut toutefois douter de leur efficacité, sinon pour identifier (et emprisonner) les « récalcitrants ».

Voici quelques extraits d’un test suivant une séance de rééducation.


Question 1 : Quelles sont les 4 pensées reconnues pour les moines et les nonnes d’institutions religieuses?

Question 2 : Quels sont les 4 grands crimes commis par le Dalaï ?

Question 3: Est-ce que la Constitution du pays garantit une politique de liberté religieuse ?

Question 4: Depuis quand le Tibet est-il sous souveraineté chinoise ?

Question 5: Quand le Traité en 17 points a-t-il été signé pour la libération pacifique du Tibet ?

Question 6: Quelle est la caractéristique principale de l’action séparatiste du Dalaï ?

Feriez-vous un « bon » moine ? Les réponses demain.

17.12.2008


Question : Quelles sont les 4 pensées reconnues pour les moines et les nonnes d’institutions religieuses .

Réponse : La pensée patriotique, la pensée pour le gouvernement, la pensée pour le système légal et la pensée religieuse.

Question : Quels sont les 4 grands crimes commis par le Dalaï ?

Réponse : Le Dalaï est à la tête d’un organisme séparatiste qui conspire pour l’indépendance du Tibet. Il est un indéniable outil des forces internationales opposées à la Chine. Il est une source de désordre pour la société tibétaine. Il est l’obstacle majeur à l’établissement d’un ordre normal dans le bouddhisme tibétain.

Question : Est-ce que la Constitution du pays garantit une politique de liberté religieuse ?

Réponse : La Constitution du pays garantit la politique de liberté religieuse.

Question : Depuis quand le Tibet est-il sous souveraineté chinoise ?

Réponse : Le Tibet fait partie de la Chine depuis la dynastie Yuan, c’est-à-dire depuis 700 ans.

Question : Quand le Traité en 17 points a-t-il été signé pour la libération pacifique du Tibet ? Quand le Tibet a-t-il été libéré ?

Réponse : Le Traité a été signé le 23 mai 1951 et le Tibet est libre depuis lors.

Question : Quelle est la caractéristique principale de l’action séparatiste du Dalaï ?

Réponse : Se servir de la religion dans des buts politiques en brandissant le drapeau religieux pour détruire l’unité de la mère patrie et trahir (vendre) le pays et son peuple sont les caractéristiques de l’action séparatiste du Dalaï.

(Ce questionnaire date de1999)

20081114-21986-r.1229401910.jpg


Source : chine.blog.lemonde.fr

Previous articleMontesquieu – De la sincérité par rapport au commerce des Grands
Next articleLivre — Dieu et l’Ecologie, de René Coste