Accueil Actus Parinirvana de Kyabjé Khetsun Sangpo Rinpoché

Parinirvana de Kyabjé Khetsun Sangpo Rinpoché

4
0
Rinpoche
Rinpoche

C’est avec une immense peine que nous vous annonçons que notre maître vénéré Khetsun Sangpo Rinpoché a fait part de son intention le samedi 5 décembre 2009 à 18 h (heure népalaise) d’entrer en méditation finale pour 24 h, avant de quitter le samsara le dimanche 6 décembre, suite à deux semaines de maladie sérieuse. Selon le calendrier tibétain, il était âgé de 90 ans.

Maître dzogchen et l’un des plus éminents historiens et érudits Nyingma, Khetsun Sangpo Rinpoché était l’un des derniers lamas de la vieille génération formée au Tibet. Rinpoché est né en 1920 à Yak-dé, dans la région du Yamdok entre les provinces du centre et de l’ouest du Tibet. Débutant sa vie spirituelle en tant que moine, il deviendra par la suite, comme son père avant lui et en accord avec la tradition Nyingma, un ngakpa, un pratiquant laïc. De 1937 à 1949, il étudie les concepts philosophiques du Hinayana, du Mahayana et du Vajrayana, et acquiert la maîtrise des enseignements et pratiques de l’école Nyingma et plus particulièrement ceux du Dzogchen. De 1949 à 1955, il effectue plusieurs retraites solitaires,

En 1959, sur insistance de Lama Drukpa Yangzin Rinpoché, Khetsun Rinpoché fuit le régime communiste laissant sa famille derrière lui et n’emportant pour tout bagage qu’un seul pécha lors de sa traversée himalayenne. Il part en Inde pour se mettre au service de Sa Sainteté le Dalaï-Lama. En 1960, Kyabjé Dudjom Rinpoché et Sa Sainteté lui demandent d’enseigner le Dharma à l’université de Tokyo, il restera au Japon jusqu’en 1970. De retour en Inde, il travaille comme chercheur à la bibliothèque de Dharamsala. En 1974, à la demande de Düdjom Rinpoché, il fonde le Nyingmapa Wishfulling Centre for Study and Practice (NWC) – premier institut Düdjom hors du Tibet. Plus tard, Rinpoché transfère le NWC au Népal où le modeste monastère avec son shédra – collège monastique – est situé aujourd’hui, à Sundarijal près de Kathmandou.

Kyabjé Khetsun Rinpoché est l’auteur d’un magnum opus, le Dictionnaire bibliographique du Tibet et du bouddhisme tibétain* en 13 volumes. Son ouvrage « Tantric Practice in Nyingma », traduit en japonais et en anglais, a été utilisé par des milliers d’étudiants de par le monde pour les guider dans leurs pratiques fondamentales. Il a développé ses enseignements avec The Nyingma View of the Great Completeness – Fundamental Mind. Rinpoché a également donné un compte rendu de son périple spirituel et de sa réalisation dans Autobiographie de Khetsun Sangpo : Mémoires d’un lama Nyingmapa de la région de Yamdok au Tibet*. De plus, il a récemment publié un ouvrage d’histoire faisant autorité sur les Trois grands stupas : Swayanbunath, Bodhanath est Namo Buddha*

(* ouvrages en tibétain).

Nous ne remercierons jamais assez Rinpoché d’avoir été pour nous un modèle de grande gentillesse, de bonté, de sagesse et de compassion, avec ce sourire toujours chaleureux et cette érudition extraordinaire. Un grand maître et un maître aimant.

Dernières instructions de Rinpoché à tous les disciples : « Travailler sans relâche pour le Dharma. Pour tout autre but, les efforts sont inutiles, nuls et non avenus. »

Des pujas sont pratiquées quotidiennement au NWC durant 49 jours, rituels de Dorje Sempa pour se relier à son esprit de sagesse, éliminer les obscurcissements, accumuler du mérite, restaurer les samayas et recevoir ses bénédictions. Nous vous demandons de prier continuellement afin que tous les souhaits de Rinpoché se réalisent.

L’équipe de SKC : www.shedup-kunsang-choling.com

Previous articleBouddha dans l’Hindouisme – Sri Bouddha …
Next articleAmitabha, le Bouddha rouge…