Accueil Espace Bouddhiste Société Coopération Vietnam-Myanmar dans la gestion d’État sur la religion

Coopération Vietnam-Myanmar dans la gestion d’État sur la religion

14
0

08.12.2009

4883-301as.jpgUn accord de coopération entre le ministère des Affaires religieuses du Myanmar et le Comité gouvernemental pour les activités religieuses du Vietnam a été signé le 7 décembre à Hanoi.

En marge de la cérémonie de signature du document, le ministre birman des Affaires religieuses, Thura Myint Maung, et le chef adjoint permanent du Comité gouvernemental pour les activités religieuses, Nguyên Thanh Xuân, ont mis en relief les similitudes dans la culture, l’histoire et la religion entre les 2 peuples.

« Comme au Myanmar, a souligné M. Xuân, les religions au Vietnam sont étroitement liées à l’histoire, à la culture, à la géographie et à la lutte pour la libération nationale. L’État vietnamien mène une politique de respect de la liberté religieuse de ses citoyens et d’égalité entre les religions ». D’ajouter que le gouvernement vietnamien encourageait toujours les activités religieuses au service des intérêts de la nation, en étant déterminé à lutter contre tout acte visant à profiter des religions à des fins politiques et personnelles.

Au Vietnam, le bouddhisme est la religion la plus importante avec plus de 10 millions de croyants et pratiquants. Environ 45.000 bonzes et bonzesses pratiquent leur religion dans 15.500 pagodes. Le pays compte 4 Instituts de bouddhisme et une trentaine d’écoles secondaires de pratiquants de cette religion. L’Église bouddhique du Vietnam constitue une organisation unifiée regroupant toutes les générations. D’autres religions sont pratiquées au Vietnam comme catholicisme, protestantisme, hindouisme et caodaïsme…

Le ministre birman Thura Myint Maung a fait part de sa satisfaction concernant la coopération dans la gestion d’État sur les activités religieuses. La signature de l’accord de coopération est selon ses dires « un événement qui revêt une signification importante », contribuant à une meil-leure compréhension entre les 2 peuples.

Les 2 dirigeants se sont déclarés convaincus que le partage d’expériences dans les politiques religieuses et la signature de cet accord intensifieraient la collaboration entre les 2 pays dans ce domaine, contribuant activement au bon développement des relations diplomatiques bilatérales.

Le même jour, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a reçu le ministre birman Thura Myint Maung et sa suite. Il a indiqué que le gouvernement et le peuple vietnamiens feraient tout leur possible pour promouvoir les belles relations de coopération bilatérale en la matière, sur la base de l’amitié, de l’entraide et de l’intérêt commun.


Par Lê Hà

Source : lecourrier.vnagency.com.vn

Previous articlePierre Suchet — Peut-on être bouddhiste et pratiquer une autre religion ?
Next articleRosana Tositrakul : « Le bouddhisme engagé, c’est tremper vos pieds et mains dans la boue, mettre votre pratique en action »