Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Quan Âm, Déesse de la Compassion

Quan Âm, Déesse de la Compassion

9
0

Déesse Quan Am
Déesse Quan Am
A CHACUN SA QUAN ÂM.

Dans toutes les pagodes vietnamiennes, où elle est particulièrement vénérée, on peut se recueillir devant elle : répondant au nom de « Avalokistéshvara » en sanscrit, la déesse Quan Âm est l’incarnation de la compassion et de la sagesse, déclarées qualités principales de l’état de bouddhéité. Ses mille bras sont une aide précieuse pour combattre le mal, comme ses mille yeux lui permettent de tout voir. La légende veut que la fille du roi Dieu Trang Vuong, chassée du palais royal et contrainte aux travaux forcés pour avoir refusé de se marier, entre en religion bouddhique et implore Bouddha quand son père tente de la tuer par le feu. Témoin éphémère de la souffrance des hommes condamnés aux dix-huit enfers, elle supplie Bouddha de miséricorde, et fait libérer tous les prisonniers. L’âme réconciliée au corps, elle accède enfin au statut de « Bouddha Quan Âm » et se rend au temple du Huong Tich.

La déesse de la compassion d’Asie orientale a la métamorphose facile. Logique, quand on retrouve sa première forme indienne au masculin (Avalokistéshvara). Ainsi, ses pouvoirs miraculeux lui permettent de se rapprocher des victimes qui l’implorent, et de leur porter un secours efficace.

C’est de là que vient l’expression « c’est l’incarnation de Quan Âm », pour une personne au cœur généreux


Magali Lacroze pour www.buddhachannel.tv

Previous articleBrunch – Œufs cocotte au jambon de Parme
Next articleZem — Respirations…