Accueil Espace Bouddhiste Société Sécheresse historique en Inde

Sécheresse historique en Inde

5
0

19.08.2009

L’Inde connait peut-être sa plus forte sécheresse depuis les 20 dernières années. Les précipitations en ce mois d’août sont inférieures de 29% par rapport à la moyenne des précipitations habituellement observées , ce qui inquiète les autorités, le territoire indien est en effet surtout irrigué par les pluies de la mousson, qui s’étend de juin à septembre.

Mohanmar Singh, le premier ministre indien, a convoqué le 17 août, en urgence, une réunion des chefs de gouvernements régionaux, sur la crise que traverse le pays. La sécheresse touche à l’heure actuelle 177 des 626 districts indiens souffrent déjà de cette sécheresse.

Selon CNN, les tensions autour de l’eau commencent à se faire vive, dans l’État du Bihar, les agriculteurs vont protéger, armés, les canaux qui irriguent leurs exploitations pour ne pas que l’eau soit détournée.

agriinde.jpg

Toutefois les canaux sont presque à sec, ce qui implique le pompage de l’eau dans les nappes phréatiques, pratique réservée aux plus riches, les petits exploitants n’arrivent en effet pas à rentrer dans leurs frais en ayant recours au pompage.

Le ministère de l’Agriculture indienne a d’ores et déjà annoncé qu’il ferait tout pour que les exploitations existantes ne disparaissent pas, et propose notamment de subventionner l’essence utilisée pour pomper l’eau des nappes phréatiques.

De nombreux analystes plaident pour une refonte structurelle pour agir contre la sécheresse. Si des mesures d’urgence s’imposent, les sinistres que connaissent l’agriculture indienne sont liés à des problèmes d’infrastructure notamment. De plus, de nombreux journalistes dénoncent la corruption des programmes d’urgence contre la sécheresse.

La pénurie alimentaire ne devrait toutefois pas intervenir en Inde, où le gouvernement possède d’importants stocks de riz et de blé. Le problème se pose ailleurs : le prix des denrées alimentaires augmente beaucoup plus vite que les salaires en Inde.


Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Previous articleFlora Desondes — Réincarnation et chamanisme
Next articleLa législation de l’eau