Accueil Espace Bouddhiste Société Réchauffement diplomatique entre les deux Corées

Réchauffement diplomatique entre les deux Corées

21
0

17.08.2009

dmz220509.jpgDepuis la guerre de Corée, qui s’est déroulée entre 1950 et 1953, les rapports entre les deux pays sont, pour le moins, tendus. Par exemple, si une armistice a bien été conclue en 1953, le traité de paix ne fût signé que… le 4 octobre 2007, entre les présidents Roh Moo-Hyun (le sud-coréen) et Kim Jong-Il (le nord-coréen). Malgré cela, les deux pays vivent séparés par une zone « démilitarisée », surveillée par plus d’un million de soldats.

Mais aujourd’hui, la Corée du Nord brouille un peu les cartes.

D’un côté, elle tend la main à son voisin du Sud, dans un premier temps. A la suite de la visite de la présidente du groupe automobile Hyundai (sud coréen), Kim Jong-il a accordé la libération de l’employé Yoo Seong-Jin qui avait critiqué le régime communiste. En marge de cette libération, il a été décidé un assouplissement des contrôles frontaliers. Ainsi notamment, le Mont Kumgang et la ville historique de Kaesand seraient réouverts, permettant aux familles, séparées de part et d’autres de la frontière, de se retrouver. Ce qui n’était plus possible depuis la fin de la guerre.
Si, dans un premier temps, à partir de 2000, des visites avaient eu lieu au Mont Kumgang, elles avaient été suspendues à la suite d’un grave incident. Une touriste sud-coréenne avait été tuée, car elle marchait, par mégarde, sur une zone militarisée, sans autorisation. Cependant, cette suspension avait causé la perte de millions de dollars.

kim-jong-il.jpgD’un autre côté, Kim Jong-Il durcit le ton, en affirmant qu’il n’hésitera pas à utiliser l’arme nucléaire si, durant les exercices militaires américano-sud coréen qui devraient bientôt débuter, la capitale Pyongyang était visée. Il faut dire que le Président craint que ces entraînements répétés de son ancien ennemi ne soient en réalité des préparatifs pour une invasion à venir. Pour l’heure, l’armée et la population sont placés en état d’alerte maximale.


Marie Koenig pour www.buddhachannel.tv

Previous articleChine — Arrestation du réformiste Xu Zhiyong
Next articleLa Réincarnation dans l’hindouisme