Accueil Espace Bouddhiste Ecologie Vatican — Chrétiens et Bouddhistes doivent enseigner la bonne Gestion de la...

Vatican — Chrétiens et Bouddhistes doivent enseigner la bonne Gestion de la Terre

3
0

CHRÉTIENS ET BOUDDHISTES DOIVENT ENSEIGNER LA BONNE GESTION DE LA TERRE [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]


29.04.2008

VATICANO_-_Buddisti.jpgVATICAN (AsiaNews) – Les Chrétiens et les Bouddhistes « peuvent présager un monde propre, sûr et harmonieux », s’ils font la promotion dans le monde, d’une culture du respect de la création, qui insisterait sur le développement durable et le changement climatique. »

Intitulé « Chrétiens et Bouddhistes : Prendre soin de la Planète Terre », le message du Conseil Pontifical pour un Dialogue Interreligieux a été envoyé aux Bouddhistes du monde à l’occasion de Vesak, la plus importante célébration durant laquelle on commémore les événements importants de la vie de Bouddha. Cette année, les festivités dureront du 12 au 18 mai.

Signée par le président du Conseil Pontifical pour un Dialogue Interreligieux, le cardinal Jean-Louis Tauran, et son secrétaire, Mgr Pier Luigi Celata, la déclaration indique : « En tant qu’ hôtes de la terre et croyants, les Chrétiens et les Bouddhistes respectent la même création et ont un souci commun, à savoir promouvoir la protection de l’environnement que nous partageons tous ».

Elle précise également que « la préservation de l’environnement, la promotion du développement durable et une attention particulière apportée au changement climatique concernent tout le monde. Nombre de gouvernements, d’ONG, de multinationales, et d’instituts de recherches tertiaires, en reconnaissance des implications éthiques actuelles dans tout développement économique ou social, examinent les ressources financières, notamment les compétences partagées sur la biodiversité, le changement climatique, la protection et la conservation de l’environnement. Les dirigeants religieux aussi, contribuent au débat public. Cette contribution n’est bien sûr pas uniquement due aux pressions plus récentes liées au réchauffement de la planète. La Chrétienté ainsi que le Bouddhisme, ont toujours eu un grand respect de la nature et enseigné que nous devions être reconnaissants envers la terre. En effet, c’est seulement à travers une réflexion profonde sur la relation entre le créateur divin, la création et les créatures que les tentatives d’aborder des questions environnementales ne seront pas gâchées par l’avidité individuelle ou entravées par les intérêts de groupes particuliers ».

A un niveau pratique, les Chrétiens et les Bouddhistes peuvent en faire plus afin de travailler ensembles sur des projets et confirmer la responsabilité qui incombe à chacun d’entre nous.

« Le recyclage, la conservation de l’énergie, la prévention de la destruction aveugle de vies animales et de plantes, et la protection des voies d’eau, tout cela implique une gestion soignée, encourage la bonne volonté et promeut des relations cordiales parmi les peuples. De cette manière, les Chrétiens et les Bouddhistes ensembles, peuvent présager un monde propre, sûr et harmonieux ».

En dernier lieu, le message exprime l’espoir de la promotion d’une culture respectueuse de la planète « au sein de nos communautés respectives à travers l’éducation publique et notre bon exemple ».


Source : www.AsiaNews.it

Previous articleL’Église anglicane pourrait ordonner des Femmes Évêques
Next articleMusée Guimet