Accueil Actus Discours du Dalaï Lama au Parlement européen (3 déc. 2008)

Discours du Dalaï Lama au Parlement européen (3 déc. 2008)

23
0

dalai_lama54.bmpLe 14ème Dalaï Lama était l’invité du Parlement dans le cadre de l’Année du dialogue interculturel. Il y a prôné les valeurs humaines, qu’elles soient religieuses ou non, la sérénité, le dialogue avec les autres religions et la recherche d’une solution concertée avec la Chine pour le peuple tibétain.

« C’est pour moi un grand honneur et une joie, de recevoir Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama. Nous attendons avec intérêt vos réflexions sur l’Année européenne du dialogue interculturel et l’importance de ce dialogue pour la paix et les peuples », a déclaré le Président Pöttering en accueillant le Dalaï Lama dans l’hémicycle.

Faisant référence à son allocution de la veille, il a ajouté : « nos pensées vont surtout ces jours-ci vers les victimes des attentats sanglants à Bombay en Inde, pays dans lequel réside Votre Sainteté ».

Il a rappelé que le Parlement européen s’exprimait régulièrement en faveur des droits et la dignité de l’homme : « Déjà, dans ce contexte, le Parlement a tenté à plusieurs reprises d’attirer l’attention sur les droits de l’homme pour le peuple tibétain ».

Le Président du Parlement a rappelé que depuis l’allocution du Dalaï Lama devant le Parlement en 1988, le Parlement européen a adopté plusieurs résolutions dans lesquelles il a invité le gouvernement de la Chine à engager un dialogue direct et riche et à respecter l’identité culturelle et religieuse et les droits de l’homme du peuple tibétain. « Ce qui se passe depuis le 10 Mars à Lhassa et dans d’autres villes, démontre l’urgence d’un dialogue sincère, avec la recherche d’une solution viable dans le plein respect de la culture, de la religion et de l’identité du Tibet », a-t-il ajouté. Pour ces raisons, il s’est dit « profondément concerné » par le fait que les discussions entamées en 2002 n’ont pas encore donné de résultats.

La Chine est un partenaire important. « Dans notre dialogue avec ce pays », a rappelé le Président, « nous avons défendu la démocratie, les droits de l’homme, la liberté d’expression et la dignité humaine. Si nous arrêtions de nous battre pour ces principes, nous renoncerions à nous-mêmes ».

« Comme vous l’avez dit », a-t-il conclu, avant d’inviter le Dalaï Lama à prendre la parole, « chacun d’entre nous doit apprendre à travailler non pas pour soi-même, sa famille ou sa patrie, mais au profit de l’ensemble de l’humanité. Votre attitude pacifiste est un excellent exemple de votre engagement pour la paix ».

Promouvoir la paix de l’esprit…

« C’est un grand honneur de parler devant vous aujourd’hui », a déclaré le Dalaï Lama après avoir prononcé quelques mots en tibétain. Ayant fait distribuer son discours, il s’est centré sur quelques éléments essentiels de sa philosophie.

« Je ne suis qu’un être humain et comme les autres, j’aspire à une vie heureuse. J’estime que tout être humain, quelle que soit la couleur de sa peau, sa religion, son statut social, a droit à cette vie heureuse ». Le Dalaï Lama a fait part en ces termes de son engagement principal, à savoir la promotion des valeurs humaines. Il s’agit d’un facteur clé pour assurer une vie heureuse au niveau individuel, au niveau familial et au niveau communautaire. « Dans nos périodes modernes de stress et d’ambition, une attention insuffisante est prêtée à ces valeurs qui assurent la tranquillité d’esprit ». Il a précisé que ces valeurs « ne découlent pas forcément d’un enseignement religieux mais du bon sens, de l’expérience, du bien-être physique et de la chaleur de la communauté humaine ».

Citant son expérience récente d’une opération chirurgicale importante, il a expliqué que sa guérison rapide « ne résultait pas d’un pouvoir miraculeux mais de sa tranquillité d’esprit ».

…et l’harmonie entre les religions

« Mon deuxième engagement consiste à promouvoir l’harmonie interreligieuse ». Malgré leurs différents concepts et philosophies, toutes les traditions religieuses importantes soutiennent les mêmes messages d’amour, de compassion, de tolérance, de satisfaction et d’autodiscipline. Elles disposent également d’un potentiel susceptible de rendre les vies humaines plus heureuses.

Le rôle spécifique des femmes

Rendant hommage aux nombreuses députées présentes dans l’hémicycle, le Dalaï Lama, s’est déclaré convaincu que les femmes « qui possèdent davantage de sensibilité » sont porteuses d’espoir pour l’avenir dans un monde où la force mentale a pris le pas sur la force physique.

Pour une autonomie du Tibet au sein de la République populaire de Chine

Le Dalaï Lama a par ailleurs tenu à montrer aux députés qu’il ne représente pas un mouvement séparatiste et qu’il refuse toute violence. « Nous recherchons une autonomie au sein de la République populaire de Chine. C’est notre intérêt, nous avons un besoin matériel de la Chine », a-t-il précisé. Ce que les tibétains demandent, c’est d’avoir des droits, ceux des minorités repris dans la Constitution. « Nous essayons de promouvoir une société harmonieuse », a-t-il ajouté, « mais comment développer cela sous le règne de la peur? Cela ne peut passer que par la confiance et le respect mutuel ».

A l’adresse de l’Union européenne, il a ajouté que « lorsqu’on est proche de quelqu’un, on doit lui dire ce qui ne va pas. L’Union européenne doit maintenir des relations avec la Chine mais ses manquements doivent être évoqués ».

Hier, certains parlementaires ont débuté un jeûne de 24h en signe de solidarité avec le Tibet. Le Dalaï Lama a annoncé qu’il les accompagnait dans cette action : « je veux partager votre volonté et votre détermination ».

« Vous êtes une personne de dialogue », a déclaré le Président au Dalaï Lama à l’issue de son discours. « Vous nous avez envoyé un message politique et humain très clair », a-t-il ajouté. Il l’a également remercié de son « excellent sens de l’humour ».

Il s’est ensuite adressé à l’Assemblée, demandant aux députés de soutenir le Dalaï Lama, en vue d’assurer que le peuple tibétain puisse « vivre en paix sa culture et sa religion ».


Source : www.europarl.europa.eu (Site du Parlement européen)

dalai-lama-7.jpg

Previous articleCatherine Keller — Halte aux Mitraillettes dans la Hotte du Père-Noël !
Next articleParole de Bouddha — Ne vous laissez pas guider par l’Autorité de Textes religieux