Accueil Espace Bouddhiste Société Vidéo Envoyé Spécial – Avoir 20 ans à Lhassa

Vidéo Envoyé Spécial – Avoir 20 ans à Lhassa

8
0

Un reportage de Marie Louville, Daniel Fauteurs et Gérard Lemoine (25.10.2008)

Envoye_Special2.jpgQuel est le visage de la jeunesse tibétaine à Lhassa, une ville en état de siège, où l’on ne fait pas un pas dans la rue sans être devancé par une patrouille de soldats en armes et suivi par une autre ? Je l’ai beaucoup côtoyée dans les karaoké buvant bière sur bière, et je les ai entendu répéter dans leur anglais de fortune : « no future ». Mais pour en savoir plus, il a fallu ruser avec la surveillance rapprochée dont font l’objet les rares touristes.

Avoir_20_ans_a_Lhassa.jpg

VISIONNER CE REPORTAGE

Pour se rendre au Tibet, tout le programme doit être établi à l’avance pour l’obtention d’un visa ; et tout ce qui est hors programme est interdit. C’est ainsi que hors circuit imposé, sans guide, sans témoin, nous avons regardé vivre et écouté Pema, Tsering et les autres. Ils sont nés 40 ans après l’annexion de leur pays par la Chine. Leur révolte, c’est d’être des citoyens de deuxième ou troisième zone. Ce n’est pas l’omniprésence militaire qui attise le plus leur violence, mais la richesse des uns et la pauvreté des autres. Ces jeunes, venus à la capitale pour réussir, galèrent dans une société écartelée entre le libéralisme sauvage et le communisme qui n’a plus les moyens de donner du travail à tous. L’un d’eux conclut l’entretien par ces mots : « je n’ai pas de rêve et je ne vois pas mon futur ». Une enquête exclusive sur les jeunes tibétains de Lhassa, de Marie Louville, Daniel Fauteurs et Gérard Lemoine pour Envoyé spécial.


Source : envoye-special.france2.fr

Previous articlePrésences Jésuites en Chine d’aujourd’hui
Next articleCorée du Sud – Le Gouvernement ne peut se permettre d’aliéner les Bouddhistes