Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Quel sort pour les protestants du Vietnam ?

Quel sort pour les protestants du Vietnam ?

5
0


Près d’un million de Vietnamiens, soit un peu moins de 1,2% de la population est protestante. Ce très petit nombre expliquerait la faible médiatisation de cette communauté principalement formée par les minorités ethniques Mnong, Ede, Jarai, et Bahnar.

Vietnam.jpg


Pour comprendre l’implantation relativement aisée de cette religion en Asie, il est nécessaire de revenir aux sources du Protestantisme tel que Luther le définit au XVIème siècle: une religion qui se propose de réformer le Catholicisme. Trêve d’indulgences qui monnayaient l’accès au Paradis, et retour à une pratique dépouillée de la religion. L’autorité du Pape est définitivement niée et seules les écritures de la Bible comptent. Dans le cadre d’une «démocratisation» du salut, les Protestants sont invités à partager leur foi sans pour autant faire preuve de prosélytisme. Ils incarnent pour cela en Asie un modèle de «contextualisation» en véhiculant le message que la vie chrétienne s’épanouit dans la diversité des cultures.


Introduit que très récemment dans le pays, le Protestantisme vietnamien est le fait du missionnaire canadien R.A. Jaffray, débarqué à Da Nang en 1911 sous l’égide de la Christian Missionnary Alliance (Alliance de la Mission Chrétienne). Avec une centaine de missionnaires, il initie la population qui obtient en 1963, la reconnaissance par le gouvernement de la première Eglise Evangélique du Vietnam (Nord).


Actuellement, les principales sources d’informations concernant les communautés protestantes du Vietnam proviennent majoritairement des Etats-Unis et portent pour la quasi-totalité d’entres elles, sur la répression dont elles font l’objet. Bien que ne détenant pas l’exclusivité du manque de liberté religieuse _on fait régulièrement état d’agressions commises à l’encontre de représentants bouddhistes et catholiques_, il semblerait néanmoins que le sort des Protestants vietnamiens soit autrement plus grave. Selon un rapport de la World Evangelical Fellowship (WEF) obtenu par Reuters, la diabolisation des Protestants viendrait de «la peur suscitée par le rôle puissant que jouèrent les Eglises Chrétiennes dans la chute du communisme en Europe de l’Est».


Mais d’autres enjeux entrent probablement en compte. Les autorités vietnamiennes y verraient-elles en cette communauté la présence américaine persistante? Ou bien l’insoumission des minorités ethniques montagnardes?

Quoiqu’il en soit, on est en droit de se poser des questions sur le sort qui leur est réservé.


Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv

Previous articleDiaporama – Discours du Saint Père à l’Elysée
Next article26 Sept. – 3 Oct. – Retraite Méditation et Santé au Village des Pruniers