Accueil Enseignements Articles et conférences Bonne question, bonne Réponse : Renaissance

Bonne question, bonne Réponse : Renaissance

9
1


Ven._S._Dhammika.jpgGOOD QUESTIONS GOOD ANSWERS [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]

With Ven. S. Dhammika


Questions sur la Renaissance



D’OU PROVIENNENT LES ETRES ET OU VONT-ILS?









Il y a trois réponses possibles à cette question. Ceux qui croient en un dieu ou en plusieurs, disent habituellement qu’avant la création d’un individu, ce dernier n’existe pas. Il est ensuite engendré par la volonté d’un dieu. Il vit sa vie, puis en fonction de ses croyances ou de ses actions durant sa vie, il rejoint soit les cieux éternels ou l’enfer.

D’autres, humanistes et scientifiques, affirment que l’individu vient à la vie dès la conception du à des causes naturelles, qu’il vit et qu’à sa mort, il cesse d’exister. Le Bouddhisme n’admet aucune de ses explications.

«Comment un phénomène aussi incroyablement complexe que la conscience, peut-il se développer à partir de la simple rencontre de deux cellules, le spermatozoïde et l’ovule ?»




Oeuf_cosmique.jpg


La première donne lieu à de nombreux problèmes d’ordre éthique. Si un bon dieu est vraiment à l’origine de la création de chacun d’entre nous, il est difficile d’expliquer pourquoi tant de gens sont nés avec les plus horribles difformités, ou encore pourquoi tant d’enfants meurent avant la naissance ou arrivent à terme. Un autre problème avec l’explication théiste est qu’il parait vraiment injuste qu’une personne doive souffrir éternellement en enfer pour 60 ou 70 ans de non croyance ou de vie immorale. De même, 60 ou 70 ans de vie intègre semblent être une bien petite dépense pour la félicité éternelle aux cieux, au regard de ce qu’il a fait durant ces années sur Terre. La seconde explication est meilleure que la première, et est étayée de plus de preuves scientifiques mais elle laisse encore trop de questions sans réponses. Comment un phénomène aussi incroyablement complexe que la conscience, peut-il se développer à partir de la simple rencontre de deux cellules, le spermatozoïde et l’ovule ? Maintenant que la parapsychologie est une branche reconnue de la science, des phénomènes comme la télépathie sont de plus en plus difficiles à adapter au modèle matérialiste de l’esprit.



Le Bouddhisme offre l’explication la plus satisfaisante de l’endroit d’où provient l’être et de l’endroit où il se rend. Lorsque nous mourrons, l’esprit, avec tous ses penchants, préférences, capacités et caractéristiques qui ont été développés et conditionnés dans cette vie, se rétablit lui-même dans un œuf fertile. Puis l’individu grandit, renaît et développe une personnalité conditionnée par ces caractéristiques mentales transportées jusque là. Et du au nouvel environnement, la personnalité changera et sera modifiée par des efforts conscients ? Des facteurs conditionneurs tels l’éducation, l’influence parentale et celle de la société, se rétabliront encore une fois, à la mort, dans un œuf fertile. Ce processus de mort et de renaissance continuera jusqu’à ce que leurs causes, le désir insatiable et l’ignorance, cessent. Lorsque c’est le cas, au lieu de renaître, l’esprit atteint un stade appelé Nirvana, qui est le but ultime du Bouddhisme et l’objectif de la vie.



Extrait de la série Good Questions Good Answers

Par Vén. S. Dhammika.



Source: www.buddhanet.net

Previous articleTibet – Population Transfer
Next articleSouriez à votre Energie de l’Habitude

1 commentaire

  1. Bonne question, bonne Réponse : Renaissance
    Il y a une quatrième hypothèse proposée par la pratique consciente de la Mahaprajnaparamita voir en ligne :
    http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article11220

    Les chamans ne pensent pas différemment. Un être s’incarne après avoir été conçu dans la quiétude de sa matrice. Avec sa première respiration il va attacher à sa personne des corpuscules d’énergies positives et d’énergies négatives. L’esprit de vie qui l’anime et sa volonté vont devoir différencier et gérer ces énergies. Tout le travaille d’une incarnation c’est d’être victorieuse d’un combat face aux tissus fantasmagoriques de la fausse réalité. Ici, tout est possible, tous les moyens habiles sont présents pour obtenir la Liberté Inconcevable, mais il y a obligation de les utiliser. Nous sommes tous des bodhisattvas volontairement incarnés pour le plus grand bien de tous et par le vœu de vaincre la souffrance. Les armes existent, la Mahaprajnaparamita est infaillible, c’est la grande intelligence, son pouvoir est inégalé.

    There is a fourth option proposed by the conscious practice of Mahaprajnaparamita see online:
    http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article11220
    Shamans do not think differently. A being is incarnated after been conceived in his quietness womb. With his first breath he will attach to his person corpuscles of positive energies and negative energies. The spirit of life that animates him and will have his will differentiate and manage these energies. All the works of an incarnation is to be victorious in a battle against the fantastic fabrics of false reality. Here, everything is possible, all skillful means are present for Freedom Inconceivable, but it is required to use them. We are all Bodhisattvas incarnate voluntarily for the greater good of all and the wish to overcome suffering. The weapons exist, the Mahaprajnaparamita is infallible, it’s great intelligence, are power is unmatched.

Comments are closed.