Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Mata Amritanandamayi, appelée Amma

Mata Amritanandamayi, appelée Amma

23
0

Amma.gif


Mata Amritanandamayi, appelée Amma,

a pris des millions de gens entre ses bras,

pour leur offrir le Darshan, l’étreinte de bénédiction.
Considérée comme une des grandes figures de l’Inde d’aujourd’hui,

elle récolte de l’argent pour de multiples oeuvres charitatives qu’elle a créé.

Elle représente pour beaucoup d’indiens la compassion agissante, en pleine action, en pleine méditation.


Mata Amritanandamayi, appelée Amma
Mata Amritanandamayi, appelée Amma

Biographie


Amma naît le 27 septembre 1953, dans un petit village de la côte du Kérala, au Sud de l’Inde, au sein d’une famille d’humbles pêcheurs. Ses parents l’appelèrent Soudhamani. C’était une petite fille remarquable à beaucoup d’égard qui montra dès l’enfance de nombreux signes inhabituels. Remplie d’une dévotion sans limite pour le divin, ses parents la trouvaient parfois absorbée dans un état de samadhi, profonde méditation, totalement perdue à ce monde. Incomprise elle était traitée comme une servante et méprisée de son entourage. Elle arrêta l’école à neuf ans, car sa mère tomba malade et elle dut s’occuper de sa famille.
Finalement elle fut contrainte de quitter le toit familial et de vivre sans abri. Elle se livra à une importante discipline ascétique. Tout son être brûlait d’amour pour le divin et plus particulièrement sous son aspect de Mère divine, un aspect du divin très important dans la tradition hindouiste. Après cette longue ascèse, Amma commença à révéler sa véritable mission : soulager la souffrance du monde et guider les pas des chercheurs spirituels. Soudhamani devint alors Mata Amritanandamayi, la « Mère de la Béatitude immortelle ».
Ceux qui, il y a vingt cinq ans, vinrent dans le village de pêcheurs recevoir son enseignement et son darshan devinrent ses premiers disciples. Ils ressentirent une attirance très forte pour cette femme extrêmement simple et modeste de laquelle émanait un authentique rayonnement spirituel. Ce fut le début du «Mata Amritanandamayi Math», le premier et le plus important de ses ashrams, situé près de Kollam dans le Kérala, là où Amma grandit.
Depuis, elle partage son temps entre son ashram principal et plusieurs tours qu’elle fait chaque année aux USA, Europe, Japon, Inde… pour transmettre son message d’Amour et de service désintéressé. Elle rencontre pendant ces tournées aussi bien ses dévots ou disciples du Monde entier que des curieux, venus expérimenter l’expérience du darshan.

Le Darshan d’Amma

Dans la religion hindouiste, le darshan désigne un moment de contact visuel avec un maître spirituel ou sa représentation et la transmission d’énergie spirituelle associée à cette vision. Il peut prendre différentes formes suivant les maitres. Le darshan d’Amma prend la forme d’un tendre câlin rempli d’amour maternel qui l’a rendue célèbre.

Ses Actions humanitaires

Le M. A. Math, l’ONG fondée par Amma, a développé depuis plus de 20 ans un vaste réseau d’œuvres caritatives, incluant distribution de nourriture, construction de logements gratuits, pensions pour des veuves, orphelinat, éducation et formation professionnelle, santé (soins gratuits, hôpitaux…).

Le M. A. Math a aussi développé un campus universitaire qui, en quelques années, est devenu une figure de proue dans le domaine de l’informatique et de la recherche. L’université travaille avec le gouvernement de l’Inde pour développer l’éducation dans toutes les couches de la société ainsi que dans les lieux reculés (lancement du projet Amrita-ISRO avec le président de l’Inde, et accord avec les universités des USA, avec le premier ministre indien)

L’Organisation M.A. MATH, entre autres distinctions, a reçu en juillet 2005 le statut d’ONG consultative auprès du Conseil économique et social de l’ONU.

La Croix-Rouge française, à la recherche d’organisations locales présentant toutes garanties, a signé avec le M. A. Math un accord de coopération pour l’aide aux victimes du tsunami.


Son action humanitaire et le message d’Amour qu’elle transmet lui ont valu de nombreuses reconnaissances.
– 1993, Chicago: discours pour le centenaire du « Parlement des religions du Monde »
– 1995, New York: discours pour les célébrations du 50e anniversaire de l’ONU
– 2000, New York: intervention lors du Sommet mondial de la Paix de l’ONU.
– 2002, Genève: intervention à la Conférence des Femmes pour la Paix mondiale organisée par l’ONU et qui rassemblait les femmes leaders spirituelles du Monde entier.
– 2002, Genève: Amma reçoit le « prix Gandhi-King pour la Non-violence » (Gandhi-King Award for Non-Violence) au siège de l’ONU, à la suite de Nelson Mandela et Kofi Annan
– 2004, Barcelona, Parlement des religions du Monde.
– 2006, New York, prix interreligieux James Parks.
– 2007, Paris, Prix Cinéma Vérité 2007 remis par Sharon Stone.

cd-amma-3.jpg

Previous articleVivre simplement
Next articleChine — Le Temple Shaolin ne devient pas public