Accueil Espace Bouddhiste Société Se centrer sur la Paix

Se centrer sur la Paix

22
0

Paix.gif

LES DOSSIERS EN LIGNE
Unis pour le Tibet : Paroles à méditer
Paix intérieure, paix universelle de Sa Sainteté le Dalaï-Lama
Pétition et paroles de Paix ’’Non-Violence et Autonomie Culturelle du Tibet’’
Jane Addams : Fédératrice de la Paix au féminin
Adolfo Perez Esquivel : Artiste et homme de paix
Paul Eluard : Poèmes pour la Paix
La Colombe, Symbole de Paix
Martin Luther King : Avancer vers la Paix
Desmond Mpilo Tutu – La Paix est la seule Voie possible
La Paix de Gandhi : discours sur la non-violence

LES DOSSIERS POUR LES JOURS PROCHAINS
– Des Sages pour la Paix … pourquoi pas ?
– Bouddhisme engagé, s’engager pour la paix
– Coluche et la Paix

Emmanuel Kant parle de PAIX


 »Il en est des peuples, en tant qu’États, comme des individus:

dans l’état de nature (c’est-à-dire dans l’indépendance de toute loi extérieure),

leur seul voisinage est déjà un préjudice réciproque;

et, pour garantir sa sûreté, chacun d’eux peut et doit exiger des autres

qu’ils entrent avec lui dans une constitution analogue à la constitution civile,

où les droits de chacun puissent être assurés.

Ce serait là une fédération de peuples,

qui ne formeraient pas cependant un seul et même État.

Il y aurait en effet contradiction dans cette idée;

car, comme chaque État suppose le rapport d’un supérieur (le législateur)

à un inférieur (celui qui obéit, c’est-à-dire le peuple),

plusieurs peuples réunis en un État ne formeraient plus qu’un peuple,

ce qui est contraire à la supposition

(puisque nous avons à considérer ici le droit des peuples entre eux,

en tant qu’ils constituent autant d’États différents

et ne devant pas se confondre en un seul et même État).


Si l’on ne peut voir sans un profond mépris les sauvages,

dans leur amour d’une indépendance sans règle,

aimer mieux se battre continuellement que se soumettre à une contrainte légale,

constituée par eux-mêmes,

et préférer ainsi une folle liberté à une liberté raisonnable,

et si l’on regarde cela comme de la barbarie,

comme un manque de civilisation,

comme une dégradation brutale de l’humanité;

à combien plus forte raison des peuples civilisés

(dont chacun forme un État constitué)

ne devraient-ils pas se hâter de sortir d’une situation si dégradante?

Loin de là, chaque État fait justement consister sa majesté

(car il est absurde de parler de la majesté populaire)

à ne se soumettre à aucune contrainte légale extérieure,

et le souverain met sa gloire à pouvoir disposer,

sans avoir lui-même aucun péril à courir,

de plusieurs milliers d’hommes qui se laissent sacrifier à une cause qui ne les concerne pas […]. »


Emmanuel Kant, Projet de paix perpétuelle (1795), trad. J. Barni revue par A. Lagarde, Éd. Hatier, 1988, p. 36.

SUJET DE PHILOSOPHIE

LA PAIX N’EST-ELLE QU’UN IDEAL?

A l’époque du Bac Philo,

nous vous proposons de prendre vos plumes et de nous envoyer vos textes.

Le Sujet : La paix n’est-elle qu’un idéal ?

« L’histoire de l’humanité est marquée par l’existence de guerres et de conflits incessants : pas une période de l’histoire n’est caractérisée par l’absence de conflits. Tout se passe comme si, finalement, la guerre ne pouvait pas ne pas avoir lieu. La guerre peut apparaître comme étant inévitable alors même qu’elle est reconnue dans toute son horreur. La logique guerrière semble toujours devoir l’emporter : la paix serait alors rejetée au rang d’idéal inaccessible.

Or la paix existe puisqu’elle est. Mais loin de constituer une évidence, loin d’être l’état réalisé par les sociétés humaines, la paix semble ne pouvoir trouver sa place qu’à la suite d’un processus long et toujours menacé. On doit alors envisager la paix comme un but, une fin à poursuivre plus que comme un état stable et solide.

On peut alors se demander si la paix n’est qu’un idéal inaccessible à la nature humaine. Si ce n’est pas le cas, sous quelle forme peut-elle exister ? Quels sont les moyens dont disposent les hommes pour y parvenir ? Comment la réaliser ? Après avoir montré que la paix peut être considérée comme un idéal, nous montrerons cependant que l’homme a les moyens d’atteindre, pour terminer avec la caractérisation de la paix comme horizon accessible. »

– proposition de : www.oodoc.com-ideal.php

Osez nous envoyer votre texte.
Buddhachannel

Previous articleAdolfo Perez Esquivel : Artiste et homme de paix
Next articleColuche et la Paix