Accueil Espace Bouddhiste Société Aide Directe Birmanie

Aide Directe Birmanie

21
0

Jane_Birkin_moines_birmans_Cannes_2008._Reuters.jpg

Jane Birkin en présence des moines birmans, au festival de Cannes 2008.

L’actrice a participé à une marche œcuménique en faveur de la Birmanie, visant à attirer l’attention sur le sort des 2 millions de survivants du cyclone Nargis. (Photo Reuters)

AIDE DIRECTE BIRMANIE – le Blog pour les Birmans


HerveDons-small2.jpgIl y a urgence en Birmanie. Il faut une action immédiate, directe et efficace. Hervé Flejo, un Français installé à Rangoon, se mobilise pour aider les victimes. Aujourd’hui ses fonds personnels ne suffisent plus. De Paris et Bangkok nous relayons son action. Ni ONG, ni structure ad-hoc : une démarche personnelle pour gérer l’urgence, faute de mieux… Vos dons peuvent renforcer la démarche personnelle d’Hervé à Rangoon.

Faites écho à ce blog.

Merci.

IL NE S’AGIT PAS DE POLITIQUE. ENCORE MOINS DE POLEMIQUE.
par Stéphane Landowski, resident de Yangon. Ami d’Herve.

LA BIRMANIE TRAVERSE UNE CRISE HUMANITAIRE D’UNE AMPLEUR DRAMATIQUE.

Alors que des centaines de milliers de personnes attendent désespérément d’être secourues, il faut mettre de côté les discours politiciens, ne céder aucune place aux tentatives de récupérations de la catastrophe par les institutions officielles.

Birmanie_AFP.jpg

AFP/IFRC – Photo fournie le 10 mai 2008 par la Croix-Rouge de rescapés birmans à Labutta, dans le sud-est de la Birmanie.

Il s’agit d’aider un peuple meurtri. Il s’agit de fournir rapidement une assistance massive à une région sinistrée. Il s’agit de défendre la vie.

La Birmanie n’est pas capable aujourd’hui de pourvoir elle-même à ses besoins. Elle a besoin de votre aide, de notre aide, de notre aide à tous.

La situation est urgente. C’est une course contre la montre. Il n’y a pas une minute à perdre. Il faut accéder aux populations coupées du monde, fournir en eau, en nourriture et en médicament des villages entiers. Il va falloir reconstruire des milliers de maisons, remonter des milliers de charpentes. Réconforter des milliers d’existence. Montrer aux birmans qu’ils ne sont pas seuls.

C’est en apportant chacun un peu, en solidarisant nos moyens et nos volontés que nous parviendrons à panser les plaies, à éviter « une catastrophe dans la catastrophe ».

Une semaine après le passage du cyclone Nargiss, la Birmanie nécessite plus que jamais un soutien sincère et fort de notre part. Chaque jour, les bilans faisant état du nombre de morts et de sans-abris augmentent de façon exponentielle.

Le peu d’équipes humanitaires déjà sur place accomplissent un travail remarquable, dans l’urgence et le manque de moyens.

Aujourd’hui, la situation est grave. A nous de faire en sorte que le pire soit derrière nous. Que demain voit la crise s’éloigner.

Il ne s’agit pas de politique. Pas maintenant. Il s’agit de sauver des vies.

Seulement de sauver des vies.

La démarche de Herve Flejo est urgente et réaliste ………


Lundi 12 mai 2008 – Premières actions en cours

Une semaine après le passage dramatique du Typhon Nargis, l’aide internationale commence à arriver au compte goutte.
Cependant, malgré la qualité des équipes de secours déjà sur place, les difficultés pour acheminer l’aide jusqu’à ceux qui en ont besoin se fait douloureusement sentir.

En effet, l’état des communications rend laborieux le travail des hommes qui peinent à se rendre sur les lieux de la catastrophe.

Dans les zones accessibles aujourd’hui, le ravitaillement en nourriture semble se faire correctement.

La question sanitaire est maintenant au centre de nos préoccupations.

C’est maintenant le problème central.

Une semaine après les événements, certaines actions ont déjà pu être menées.

Notre priorité est d’acheminer à bien l’aide que vous nous permettez de nous procurer.

Voici les actions en cours :

– achat du matériel nécessaire et construction de toilettes en zones d’urgence pour circonscrire les risques de maladies
– achats de savons et de serviettes
– achat de pastilles de chlore pour purifier l’eau
– achats de milliers de long-jy (vêtement local) et de couvertures
– achat de rouleaux de plastiques permettant de couvrir les habitations – avant l’arrivée de la mousson
– achats d’outils
– achat de nourriture
– achats de boites étanches

Un minibus, chargé hier à Rangoun, est déjà parti pour la zone du delta. Nous espérons à très court terme pouvoir affréter un transport par jour vers les populations sinistrées.

Notre bateau, miraculeusement échappé au sinistre, et après deux jours de réparation seulement, nous permettra de nous rendre dans la région du delta, près de Rangoun, pour des livraisons quotidiennes.

A moyen terme, nous projetons d’aider quelques villages dans les alentours de Rangoun. Il s’agit d’une démarche globale, intégrant les volontés locales, et permettant de réparer ou rebâtir intégralement les lieux sinistrés : reconstructions de maisons, forage de puits, travaux de canalisations…

Toutes les étapes de cette opération seront mises en lignes et consignées sur ce blog.

COMMENT FAIRE PARVENIR VOS DONS?


mercredi 14 mai 2008

Christophe Ono-dit-Biot : « le cœur et les mains ne suffisent pas… »

christophe-ono.jpg« Hervé Fléjo aime la Birmanie de toutes ses tripes. Tellement qu’il a choisi d’y vivre. Tellement qu’il a épousé ce pays en épousant l’adorable Thuzar, sa femme. Tellement qu’il y a fait naître et grandir sa fille, la merveilleuse Thanakha. Hervé aime la Birmanie comme peu d’entre nous l’aiment, et il a choisi aujourd’hui de l’aider du mieux qu’il peut. Avec son cœur et avec ses mains. Mais le cœur et les mains ne suffisent pas pour tirer un peuple des marécages où il surnage, et où il manque de se noyer à nouveau à mesure que les pluies s’abattent sur le pays. Hervé a des idées, de l’énergie à revendre, une connaissance intime du terrain, mais il manque de moyens.
C’est pourquoi il a besoin de nous, de vous. Alors pensez à lui. Parlez de lui. Relayez son action. Et engagez-vous avec lui pour la Birmanie, ce pays magnifique pris en tenaille par le destin. Engagez-vous pour ces hommes, ces femmes et ces enfants qui voient aujourd’hui le sort s’acharner contre eux. Pour ce peuple jadis invisible que, plus que jamais, nous ne devons pas oublier ».

Christophe Ono-dit-Biot, romancier et journaliste – Photo DR


Véronique Jannot : « être en mesure de porter une aide immédiate ».

veronique-jannot.jpgDéjà engagée depuis de nombreuses années dans le soutien des tibétains en exil au travers de mon association Graines d’Avenir, je ne pouvais pas rester insensible à la souffrance que traverse le peuple birman, sa culture étant si proche de celle des tibétains.

A l’image de la solidarité que l’on a pu voir pour soutenir récemment le peuple tibétain, une mobilisation urgente est nécessaire pour les milliers de Birmans dont la vie ne tient qu’à un fil.

Hervé étant sur place il est en mesure de porter une aide immédiate. Malheureusement, les moyens financiers lui manquent.

Relayez s’il vous plait cette information, Aidez le, Aidez les, chaque don compte !

Merci de votre précieuse aide.

Véronique Jannot

Photo : DR. Site de l’association présidée par Véronique Jannot : www.grainesdavenir.com


mardi 13 mai 2008

Jane Birkin : son message à Hervé Fléjo

JaneBirkin_soutien.pngWith all my heart I send you my affection, and grief, over your poor country, i support any initative to help you, tell me what i can do, i feel so utterly helpless and just wish i could fly to your side, please know am thinking of you, je me souviens parfaitement de vous, votre gentillesse, reponds moi, si vous avez un idee de comment je peut vous aider, je pense a vous constamment depuis une semaine, and have been trying to write songs, get the message to the french public, ne croyez pas que nous sommes indifferent, seulement on sait pas comment venir a votre aide, avec mes amities a vous, votre femme, bless you, send messages to your friends, dites leurs que nous pensons a eux, avec toute nos coeurs. Jane Birkin

Photo : Tous droits réservés. e-mail envoyé les premiers jours du drame.


Soutien de « Demain Nos Enfants » La promotion de l’éducation à vocation humanitaire dans le monde

DNE-logo.pngL’éducation est une activité de long terme. Mais il y a des urgences incontournables.
Aider les enfants et leurs familles en Birmanie est de celles-là. C’est pourquoi « Demain Nos Enfants » est totalement mobilisé pour soutenir et amplifier vos actions et votre générosité.

Michel Augendre – Président

Site de l’Association www.demainnosenfants.com

Previous articleUne Famille juive américaine construit une Mosquée dans un Village cambodgien
Next article19 mai – Des Moines birmans au Festival de Cannes