Accueil Espace Bouddhiste Société Le Vénérable U Gambira emprisonné reçoit un trophée sur la liberté d’expression

Le Vénérable U Gambira emprisonné reçoit un trophée sur la liberté d’expression

63
0

Un des des leaders mondiaux des magazines sur la liberté d’expression, l’Index of Censorship, basé au Royaume Uni, vient d’honorer U Gambira, le moine emprisonné, pour son rôle de leader dans les manifestations pacifiques de septembre dernier, par un trophée décerné le 21 Avril.

Le Moine Birman U Ottaya reçoit le trophée au nom d'U Gambira
Le Moine Birman U Ottaya reçoit le trophée au nom d’U Gambira

L’évènement a eu lieu à l’église de Christ Spitalfields, monument de 300 ans situé dans le centre de Londres, dans lequel le moine Birman U Ottaya et le célèbre blogger Ko-Htike ko-htike.blogspot.com ont reçu le prix -une médaille- au nom de U Gambira.

U Gambira est un des leaders de la Coalition de Tous les Moines Birmans (ABMA), qui a dirigé les manifestations qui ont eu lieu dans tout le pays en Septembre. Alors qu’il était en fuite après la répression meurtrière des 26 et 27 septembre, et que régnait un climat de peur et d’arrestations des activistes pro-démocratiques, il a fait d’importantes déclarations au monde sur les objectifs de la coalition.

U Gambira, 29 ans, qui fut une fois enfant soldat à l’âge de 12 ans, a été arrêté le 4 novembre de l’année passée dans le canton de Sintgaing en Birmanie centrale, où il se cachait. Il aurait été accusé de trahison par la junte militaire, et se trouve actuellement à la prison d’Insein à Rangoon.

Parmi d’autres gagnants pour le cinéma, la presse, la littérature et le journalisme, U Gambira a reçu le trophée de « Bindmans Law and Campaigning ». Il a été élu à l’unanimité par le jury.

Le groupe de défense Index on Censorship, a indiqué sur son site web www.indexoncensorship.org que ce prix était décerné à des avocats ou des militants « qui ont combattu la répression, ou qui ont lutté pour changer des climats et des perceptions politiques ».

Cette récompense marque la première fois où l’Index of Censorship prend position sur la dictature militaire birmane.

Selon la BBC birmane, un index officiel a déclaré que les moines Birmans menant les manifestations de septembre avaient marqué un évènement important qui a attiré l’attention de plusieurs groupes de défense des droits de l’Homme.

Pyunnya Jota, qui s’est enfui en Thaïlande en février, et qui a aussi été un des leaders de l’ABMA a déclaré :

« Je suis heureux de dire que ce prix pourrait attirer de nouveau l’attention internationale sur la situation actuelle de notre pays ».


– Source : www.irrawaddy.org, article de Aye Lae
– Photo : Ko-Htike ko-htike.blogspot.com
– Traduction de Sophie pour Buddhachannel

Photo-archive avant l’emprisonnement d’U Gambira :

Sa soeur, sa mère (Daw Ye), son frère (Aung Kyaw Kyaw), un ami et U Gambira
Sa soeur, sa mère (Daw Ye), son frère (Aung Kyaw Kyaw), un ami et U Gambira




– Qui est U Gambira ? Cliquez ICI







Article original en anglais :

Detained Monk Leader U Gambira Honored

London - Award for U Gambira
London – Award for U Gambira

The United Kingdom-based Index on Censorship—one of the world’s leading magazines on free expression issues—honored imprisoned Buddhist monk leader U Gambira for his leading role in last September’s peaceful demonstrations with an award on April 21.

The event was held at Christ Church Spitalfields, a 300-year old church in central London, where Burmese monk U Ottaya and well-known Burmese blogger Ko Htike received the prize—a medal—on behalf of U Gambira.

U Gambira is one of the leaders of the All Burma Monks Alliance, which spearheaded nationwide protests in September. While he became a fugitive following the deadly September 26-27 crackdown on protesters, he made important announcements to the world about the alliance’s aims amid a climate of fear and arrests of pro-democracy activists.

U Gambira, 29, once a child soldier at the age of 12, was arrested on November 4 last year in Sintgaing Township in Central Burma where he was hiding. He has reportedly been charged with treason by the military junta and is currently being held at Insein Prison in Rangoon.

Along with other winners for film, media, literature and journalism, U Gambira won the Bindmans Law and Campaigning Award. The Buddhist monk was selected unanimously by the board of commissioners.

The advocacy group, Index on Censorship, noted on its website that the award is given to lawyers or campaigners « who have fought repression, or have struggled to change political climates and perceptions. »

The award marks the first time that Index on Censorship has taken a stance on military-ruled Burma.

According to BBC Burmese, an Index official said that Burmese monks leading the demonstrations in September represented a significant event which had got the attention of several human rights groups.

Pyinnya Jota, who fled to Thailand in February and who was also a leading member of the All Burma Monks Alliance, said, “I am happy to say that this award could bring international attention again to our country’s current situation.”

– Source : www.irrawaddy.org, by Aye Lae
– Photo : Ko-Htike ko-htike.blogspot.com

Previous articleLes Autochtones du Canada sur les Traces des Tibétains
Next articleThailande – Quand les Moines trichent aux Examens