Accueil Espace Bouddhiste Société Marche de Soutien Pour Ingrid Bétancourt

Marche de Soutien Pour Ingrid Bétancourt

6
0




ARCHIVE :


Il y a quelques semaines, un policier colombien Jhon Pinchao Blanco s’échappait enfin du camp des FARC (Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia / Forces Armés Révolutionnaires de Colombie) oú il était retenu depuis déjà huit longues années.

Après avoir marché pendant prés de 17 jours dans la jungle colombienne il rencontre enfin une patrouille d’agents.

Il est sauvé, il était temps mais il est bien le seul à avoir réalisé cet exploit.

Lors d’une conférence de presse mercredi 16 mai, il déclare que la franco-colombienne Ingrid Bétancourt figure parmi les prisonniers ainsi que trois consultants militaires américains. Il pense les avoir vu pour la dernière fois le 28 avril. La question qui se pose est pourtant de savoir si la fatigue et l’angoisse n’auraient pas entravé les capacités de l’homme à se souvenir. En effet, les a-t-il vu pour la dernière fois le 28 avril de cette année ou de l’année dernière ?

0_blog_entry168_1.jpg


Du fait de son fort engagement dans la lutte contre la corruption et contre les milices colombiennes, Ingrid Bétancourt a été enlevée le 23 février 2002 tandis qu’elle menait campagne dans le sud en tant que candidate à l’élection présidentielle colombienne.

Depuis maintenant 5 ans sa famille reste sans nouvelles.

Les nouvelles récentes ont mis du baume au coeur à la France entière. « C’est un moment d’espoir et de confiance« , déclarait Mélanie, la fille de l’otage.


Nicolas Sarkozy, président français en fonction depuis le 16 mai 2007 semble vouloir prendre les choses en mains et faire évoluer l’affaire.

Mélanie et son frère Lorenzo, Astrid Betancourt, la soeur d’Ingrid, et Fabrice Delloye, sont ex-mari, père de ses enfants, ont été reçus à l’Elysée par le nouveau chef de l’Etat, juste avant la première réunion du Conseil des ministres, le jeudi 17 mai. Au sortir de cette réunion, l’espoir rayonne sur les visages. « Mr. Sarkozy nous a prouvé que sa détermination était forte (…), on sent à quel point il s’est engagé jusqu’au bout pour la libération de maman« , déclarait la jeune fille.

Jeudi soir, le président s’est entretenu au téléphone avec son homologue Colombien Alvaro Uribe et s’est montré « déterminé à obtenir le retour d’Ingrid Betancourt».


Mercredi 23 mai à 18h30 devant Notre-Dame de Paris une marche a été organisée en son honneur, pour sa libération, pour l’espoir d’un jour voir ses jours ne plus être menacés.

Pancho
Pancho



– Pour plus d’informations : Comité de Soutien à Ingrid Bétancourt, Clara Rojas et tous les otages en Colombie


Adeline Journet pour www.buddhachannel.tv

Previous articleARCHIVE – La marche en Birmanie reprend
Next articleAfrique du Sud – D’Anciens Leaders encouragent la Chine à dialoguer avec le Dalai Lama