Accueil Espace Bouddhiste Société Une Marche de Tibétains contre les J.O stoppée par la Police indienne

Une Marche de Tibétains contre les J.O stoppée par la Police indienne

21
0

UNE MARCHE DE TIBETAINS CONTRE LES J.O STOPPEE PAR LA POLICE


10/03/2008



Le départ de la marche contre le contrôle chinois de la région himalayenne et la tenue des J.O en Chine avait été fixé à lundi en commémoration du soulèvement du Tibet écrasé en 1959 par les forces chinoises.



Photo: EFE
Photo: EFE
Heurts pendant un rassemblement pour célébrer le 49e anniversaire du soulèvement tibétain contre la Chine.





Des centaines de Tibétains en exil en Inde qui devaient entamer lundi une marche de six mois jusqu’au Tibet afin de protester contre le contrôle chinois de cette région himalayenne et la tenue des Jeux olympiques en Chine cet été, se sont vu bloquer le passage par la police indienne.



Le chef de la police de Dharamsala Atul Fulzele a indiqué avoir reçu l’ordre d’empêcher les participants de quitter la zone.



Le départ de la marche avait été fixé à lundi en commémoration du soulèvement du Tibet écrasé en 1959 par les forces chinoises. Des manifestations ont également été organisées à New Dehli en Inde, et à Katmandou au Népal, où une dizaine de participants ont été arrêtés après des heurts avec la police.



S’exprimant depuis Dharmsala, où il a installé un gouvernement en exil, le Dalaï lama, chef religieux des Tibétains, a rappelé qu’au cours des soixante dernières années, son peuple « a du vivre dans un climat constant de peur, d’intimidation et de suspicion, en raison de la répression chinoise ».



« Au Tibet, la répression s’accroît sous l’effet d’innombrables et grossières violations des droits de l’homme, du déni de la liberté religieuse et de la politisation de problèmes religieux », a-t-il dénoncé.



Pékin considère le Tibet comme historiquement chinois mais de nombreux Tibétains soutiennent que cette région de montagnes a été indépendante de fait pendant des siècles.



Les organisateurs de la marche ont indiqué qu’ils n’avaient pas encore arrêté d’itinéraire précis. « L’Inde et le Tibet ont une frontière commune de plus de 4.000 km, donc nous pourrions entrer par à peu près n’importe où », a déclaré Tenzin Tsundue, l’une des personnes encadrant la marche.


Source : www.eitb24.com

Previous articleUSA – Vous avez demandé le Service de Moine en Ligne?
Next articleLe Bouddhisme enseigne l’Approche rationelle de la Vie