Accueil Espace Bouddhiste Société Birmanie : Les Blogueurs se cachent de la Police

Birmanie : Les Blogueurs se cachent de la Police

21
0


BURMESE BLOGGERS HIDE FROM POLICE [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]
LES BLOGUEURS BIRMANS SE CACHENT DE LA POLICE



Le 29/ 01/ 2008



Blog2.jpgCraignant la répression acharnée exercée par la junte militaire birmane, plusieurs blogueurs birmans à Rangoon , se sont cachés. Cette prudence fait suite à l’arrestation d’un blogueur birman, Nay Phone Latt, plus tôt dans la journée.



Les blogueurs birmans de l’ancienne capitale sont alarmés, ils ont été forcés de se cacher de peur que les autorités n’organisent une action contre eux. Nay Phone latt (Nay Bone Latt), blogueur mais aussi écrivain, a été arrêté à partir d’un cybercafé situé dans la commune de Thingan Kyun.



Un blogueur, qui a préféré garder l’anonymat par crainte de représailles, explique: « En ce moment nous [blogueurs] fuiyons suite à l’arrestation de Ko Nay Phone Latt. »



Nay Phone Latt possède un blog www.nayphonelatt.blogspot.com, où il poste des commentaires sur l’expression de la jeunesse en Birmanie.



Selon un autre blogueur, les autorités les auraient pris pour cible. Il a aussi confirmé que les blogueurs sympathisants fuiyaient pour ne pas être arrêtés.



Les usagers du net à Rangoon ont expliqué que depuis quelques semaines, les autorités ont renforcé la surveillance des utilisateurs d’Internet et ordonné aux propriétaires de cybercafés, de tous les enregistrer.



Le principe du blog, populaire auprès de la jeunesse birmane, est devenu un passe-temps dangereux au sein du pays. L’emprise des autorités sur le flux d’informations est plus forte que jamais, avec un niveau de tolérance zéro quant à tout ce qui s’apparenterait à une critique.



Lors des manifestations de septembre, un blogueur birman Thar Phyu, qui possède le blog www.mogokemedia.blogspot.com, a été arrêté et brièvement détenu pour avoir posté des photos de moines et de manifestants dans les rues.



Au même moment, les autorités déplaçaient samedi le poète Saya Saw Wai, arrêté la semaine dernière pour avoir écrit un poème de Saint Valentin contenant le message caché – « Fou de Pouvoir Than Shwe [[Chef de la junte]] », – vers la célèbre prison d’Insein, si l’on en croit les membres de sa famille.



Par Nem Davies



Source : www.mizzima.com

Previous articleThaïlande – Est-ce que les Moines Bouddhistes flirtent en Ligne?
Next articleInterview de Denys Rimpoché – La Flamme olympique à Lhassa ?