Accueil Espace Bouddhiste Société Communiqué de Presse de la Communauté Tibétaine de France

Communiqué de Presse de la Communauté Tibétaine de France

2
0

Communiqué de Presse

de la Communauté Tibétaine de France

Le 10 mars 2008, le Tibet marque la commémoration de 49ème anniversaire du soulèvement du peuple Tibétain contre l’occupation chinoise. Les Tibétains au Tibet, comme dans la diaspora mènent une résistance pacifique pour qu’ils puissent prendre en main de leur destin politique en essayant d’exercer de leur liberté d’expression mais les Tibétains sont privées de cette liberté si fondamentale depuis 57 ans.


Depuis des décennies, Sa Sainteté le Dalai Lama par le biais du gouvernement tibétain en exile a mise en place une politique de la voie médiane vis à vis de la République populaire de Chine afin de pouvoir régler le problème du Tibet autour d’un dialogue portant sur le fond et dans un esprit consensuel. Mais à notre déception, la conséquence politique n’est pas au rendez-vous. Cela résulte du sentiment de la supériorité Chinoise et du chauvinisme chinois sur le peuple tibétain.


Les autorités chinoises, au lieu de s’engager dans un processus des pourparlers avec les représentants tibétains, elles se moquent à fond de l’expression pacifique des revendications politiques des Tibétains en recourant comme d’habitude, à des solutions précaire d’ordre policier et militaire dans une logique de courte vue. en résumé: cela fait 57 ans, que les Tibétains subissent de traitement dégradé par des persécutions politiques, raciales et tout cela dans le déni total du standard international des droits fondamentaux.


Ce pouvoir dictatorial du parti communiste chinois veut peupler le Tibet par des populations chinoises en incitant les immigrations massives des colons chinois au Tibet et il a mis en place un programme d’extermination successive du peuple tibétain sous un silence coupable de la Communauté internationale, ce qui ne fait que renforcer au seine de la population tibétaine un sentiment profond d’injustice et d’indifférence.


La République populaire de Chine a non seulement instauré au Tibet, une politique de ségrégation à l’encontre des Tibétains pour mettre ces derniers à l’écart des affaires tibétaines mais aussi, ce régime totalitaire mène une politique de pillage de la richesse tibétaine au détriment des populations tibétaines et il y règne par une politique de terreur.


D’ailleurs, le gouvernement communiste chinois prône une politique de négation du Tibet et du peuple tibétain au mépris de leurs droits et de leurs libertés fondamentales au Tibet et chacun d’entre nous peut témoigner chaque fois qu’il y a une tournée diplomatique de Sa Sainteté le Dalai Lama dan le monde pour faire entendre la volonté politique de six millions des Tibétains du Tibet.


La Chine n’hésite pas à boycotter les visites de Sa Sainteté contre les Etats qui l’accueillit et elle profère des menaces de sanctions mercantiles ce qui illustre bien en direct sous nos yeux la violation flagrante de la liberté d’expression.


En dépit de cinq rencontres diplomatiques entre les émissaires de Sa Sainteté le Dalai Lama et les autorités chinoises, aucun progrès n’a pas été enregistré sur le problème du Tibet.

Depuis l’année 2007, la Chine a même renforcé sa compagne de diffamation contre la personne de Sa Sainteté le Dalai Lama ce qui constitue une atteinte très grave à l’honneur national des Tibétains et ceci blesse profondément le sentiment de six millions des tibétains.


Si j’évoque ces éléments précédents, c’est pour mieux voir et comprendre les causes profondes de cette mobilisations massives des tibétaines pour protester contre l’occupation chinoise du Tibet et cet nouvel élan du mouvement de masse tibétaine a démarré spontanément dans la capitale tibétaine à Lhassa où siège les trois plus grand monastères du Tibet à savoir: Drepung, Sera et Gaden.


Lundi 10 mars 2008, des milliers des moines et des civils tibétains se sont donnés rendez-vous devant le Temple de Jokhang à Lhassa, pour effectuer une marche pacifique pour contester contre l’occupation chinoise. Au même moment, les mêmes types de mobilisations de masse tibétaines se sont signalées dans d’autres provinces tibétaines telle que le Lithang au Kham, notamment dans plusieurs monastères en Amdo où plusieurs milliers de tibétains sont défilés dans les rues pour protester l’occupation chinoise. ainsi Detsa, Mangra, Lutsang,à Labrang pendant cinq jours de suite et hier il y aurait une autre manifestation de même genre en Amdo Ngaba. C’est une autre région autonome tibétaine attachée à la province Chinoise de Sichuan.


Ces manifestations tibétaines pacifiques à caractère hautement politique, se sont dégénérées suite à des multiples brutalités de provocation des paramilitaires chinoises contre les manifestants civils. Dans les rues de Lhassa, on voit à travers des images sorties du Tibet, des scènes de guerre et « l’armée populaire de libération » de la Chine a sorties de nouveau comme en 1989, ses chars dans les rues de Lhassa et elle a investit à la fois au centre et dans les périphéries de la Ville. Une fois de plus, la loi martiale serait décrétée à Lhassa.


Nous les Tibétains de France et avec nos amis du Tibet observons la situation actuelle si dégradante du Tibet avec un sentiment d’impuissance et avec la frustration la plus extrême. A l’occasion de cette veillée aux bougies du soutien en direction de nos compatriotes tibétains au Tibet, je voudrais dire au nom de la Communauté Tibétaine de France notre profonde solidarité envers nos frères et nos sœurs tibétains qui sacrifient leurs vies précieuses pour un Tibet tibétain et libéré de l’occupation Chinoise. Nous allons relayer vos revendications politiques par tous les moyens auprès des instances internationales.


Suivant les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, font état des centaines d’arrestation arbitraires des manifestants dans la brutalité totale et d’après sources
d’information du gouvernement tibétain en exile, quatre vingt personnes auraient été tués.


Nous restons prudents quant au bilan exact des victimes de cette répression militaire chinoise et les reports de différentes enquêtes nous diront de manière progressive.


Nous demandons à Monsieur Hu Jing Tao prend toutes ses responsabilités de ce crime de répression militaire à l’encontre des manifestants tibétains civiles et pacifiques qui n’ont fait qu’exprimer leurs opinions politiques et je demande à l’ONU de mettre en place une commission d’enquête internationale pour que cette dernière puisse émettre un report indépendant dans la clarté en toute objectivité.


Si la République populaire de Chine persiste à violer massivement de façon aggravée les règles du Droit international des droits de l’homme et le droit du peuple tibétain à disposer de lui même sous son occupation illégale et illégitime du Tibet.


Avant que ce ne soit trop tard, nous demandons une intervention active de la Communauté Internationale sous des formes adaptées à la situation d’urgence du Tibet et mettre l’ensemble de territoire du Tibet sous la tutelle des Nations Unis tant que le peuple souverain tibétain n’aura pas prononcer librement dans des conditions adéquates sur son avenir politique.


Les Tibétains à travers le monde, rejettent en block toutes les déclarations faites jusqu’à maintenant par le Parti communiste chinois sur le Tibet qui ne reflètent que ses prétentions coloniales et ses « missions civilisatrices » au Tibet. Aucun peuple dans monde n’est pas en droit de coloniser un autre en prétendant d’apporter de la civilisation en vertu de principe du Droit international d’égalité entre les peuples.


Le Tibet, c’est un pays occupé illégalement en violation de la souveraineté nationale tibétaine. et son peuple est persécuté par le pouvoir occupant depuis 57 ans. Enfin nous demandons à l’ensemble des Etats de droit et des démocraties du Monde, de nous soutenir dans notre combat pour la liberté, pour la justice et pour l’égalité des Tibétains et cela passe par en exigeant au gouvernement chinois de mettre à une fin de son occupation du Tibet. Laissez les Tibétains de se gouverner librement de leur pays.


Vive le Tibet libre et Bod Gyal Lo!!!

Previous articleBirmanie – « Je ne peux effacer cette vision… Elle me hante »
Next articleLe Blog de la Birmanie Libre