Accueil Espace Bouddhiste Société Birmanie – « Je ne peux effacer cette vision… Elle me hante »

Birmanie – « Je ne peux effacer cette vision… Elle me hante »

3
0

« JE NE PEUX EFFACER CETTE VISION… ELLE ME HANTE » [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]


07/03/2008



Djakarta, Indonésie (The Guardian) – Awbata, moine de 30 ans, a fui Rangoon après avoir été témoin de la brutalité des forces de sécurité, au plus fort du soulèvement. Il a été caché et protégé des vagues d’arrestations, par les villageois. Il a d’abord fui vers la Thailande puis au Sri Lanka, où il étudie actuellement. Voici son récit :



u_awbata.jpg« J’ai vu trois moines fusillés sur la rive sud de la Pagode de Shwedagon. Lorsqu’un moine est tombé, la police et les soldats lui ont frappé la tête avec leurs bottes. Les autres, desquels l’un était aussi tombé, ont été frappés avec des bâtons… Ils étaient inertes par terre. Ils ont été jetés à l’arrière d’un camion militaire et emmenés. Je ne sais pas s’ils étaient vivants ou morts.

« Aussi longtemps que les militaires auront des armes dont ils ne feront pas usage sur les autres pays, ils s’en serviront contre le peuple. »


« On m’avait demandé de devenir l’un des dirigeants des protestations de moines quelques jours avant.



« J’ai accepté parce que je ne pouvais pas supporter la pensée du peuple souffrant chaque jour, privé de son droit humain de liberté.



« Mais quand j’ai vu les moines battus, je n’ai pu m’empêcher de verser des larmes. Je ne pouvais rien faire. Et comme les soldats avaient commencé à tirer, j’ai eu peur qu’ils dirigent leurs armes vers moi, alors j’ai fui. Encore maintenant, je ne peux effacer cette vision de mon esprit. Elle me hante encore, même après tant de larmes versées.



« C’est pourquoi je demande à la communauté internationale de stopper les pays qui vendent des armes à la Birmanie. Aussi longtemps que les militaires auront des armes dont ils ne feront pas usage sur les autres pays, ils s’en serviront contre le peuple. Et tant qu’ils auront des armes, les gens auront peur pour leurs vies ».


Source : www.BuddhistChannel.tv

Previous articleRetour sur la journée de la Femme
Next articleCommuniqué de Presse de la Communauté Tibétaine de France