Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Népal – Les Tharus commémorent la Fin de l’Esclavage

Népal – Les Tharus commémorent la Fin de l’Esclavage

89
0

LES THARUS COMMEMORENT LA FIN DE L’ESCLAVAGE ET RECLAMENT UNE PLEINE RECONNAISSANCE POLITIQUE [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]



Le 16/ 01/ 2008



Tharus.jpgKathmandou (AsiaNews) – Les Tharus, une minorité ethnique vivant à la frontière de l’Inde, célèbrent en ce moment la grande fête de « Maghi », qui commémore la fin de l’esclavage enduré par leur peuple des siècles durant. Bien qu’ils soient hindous, les Tharus accordent une importance sociale – et non religieuse – à la fête. Celle-ci coïncide avec le début de la nouvelle année, si l’on se réfère au calendrier traditionel.



Les Tharus, qui sont au nombre de deux millions, accueillent généreusement les étrangers désireux de prendre part à la fête : beaucoup de Catholiques, venus de tout le pays mais aussi de l’étranger, se sont rendus dans la région de Terai afin de se joindre aux rites traditionels du « Maghi ».



Les festivités durent trois jours, durant lesquels les Tharus prennent des bains rituels et tiennent des banquets communaux, en chantant les chansons de leur peuple, vêtus de costumes traditionnels. Mais les chansons, qui ont un jour réclamé la fin de l’esclavage, ont été « ajustées » pour mieux correspondre à l’actualité : depuis hier, les Tharus chantent pour réclamer au gouvernement une reconnaissance politique, et pour être représentés à l’assemblée constituante, dont les membres seront élus le 10 avril.



Dans le même temps, le gouvernement intérimaire a accepté leur requête de considérer le « Maghi » comme fête nationale. Mais le président de la société « Free Tharu » estime cela insuffisant : « le gouvernement doit aborder nos problèmes à temps. Il doit prendre de bonnes dispositions quant à notre place, en tant que ses véritables ressortissants, et non comme des esclaves ».



Par Kalpit Parajuli



Source : www.AsiaNews.it

Previous articleTotal jugée Responsable de la Catastrophe de l’Erika
Next articleEDF annonce la Création de la Fondation européenne pour les Energies de Demain