Accueil Actus Japon – Défilé de Mode et de Moines

Japon – Défilé de Mode et de Moines

9
0

DES MOINES JAPONAIS DEFILENT [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv]]



15 décembre 2007



13-Japan_Monk_Fashion.sff.highlight2.jpgTOKYO (AP) — Des moines et nonnes japonais ont défilé à Tokyo samedi, dans une tentative pour répandre le Bouddhisme parmi les plus jeunes, au sein de cette société vieillissant à un rythme effréné.



Le défilé de mode a débuté avec une prière bouddhiste, sur un rythme hip-hop, au temple séculaire de Tsukiji Honganji, où près de 40 moines et nonnes des huit sectes majeures bouddhistes ont exhibé des robes élaborées, dans un effort pour regagner des croyants.



Cinq moines de chaque école ont défilé sur la piste, puis chanté des prières. Ils ont ensuite conclu avec un grand final, arrosé de confettis aux allures de pétales de lotus.



Les moines bouddhistes portent traditionnellement des robes noires. Mais pour faire appel à la jeunesse soucieuse de la mode, les moines ont porté des vêtements verts et jaunes, certains pourvus de broderies dorées. D’autres ont porté des robes élaborées, aux multiples couches.



“Leurs robes étaient magnifiques” s’est exclamé après le spectacle Sayaka Anma, une spectatrice dans la vingtaine. « J’ai été un peu surprise au début, mais c’était très émouvant ».



677-89Japan_Monk_Fashion.sff.highlight2.jpg



Plus de 1200 ans après son arrivée du continent asiatique, le Bouddhisme au Japon est en crise, explique un moine.



Près de trois quarts des 120 millions de Japonais sont déclarés Bouddhistes, mais beaucoup ne sont entrés dans un temple qu’à l’occasion de funérailles. Ce qui a occasionné des problèmes financiers pour nombre des 75 000 temples du pays.



La population vieillissante du Japon a entraîné plus de funérailles, tandis que le déclin de la population et de son taux de naissances a également signifié une jeunesse moins nombreuse avec qui partager la facture de la conservation des temples.



“Nous voulions montrer aux jeunes que le Bouddhisme est cool, et que les temples ne sont pas seulement des lieux dédiés aux funérailles”, raconte Koji Matsubara, un moine supérieur à Tsukiji.



90-883Japan_Monk_Fashion.sff.highlight2.jpgLe Tsukiji Honganji propose des séminaires théologiques en Anglais pour les visiteurs étrangers, et pour attirer les jeunes couples, il a doté son hall principal d’un orgue à tuyaux, pour les mariages à l’occidentale. D’autres temples ont installé des cafés, des galeries d’art et diverses innovations pour mieux tendre la main à la jeunesse, intéressée par un style de vie différent.



“ Beaucoup d’entre nous, partageons un sentiment de crise, et le besoin de faire quelque chose afin de tendre la main au peuple”, explique le moine Kosuke Kikkawa, 37 ans, l’un des organisateurs de l’événement. « Nous ne changerons pas les enseignements du Bouddha, mais peut-être avons-nous besoin d’une présentation différente, qui puisse toucher les sentiments du peuple d’aujourd’hui ».



Par Mari Yamaguchi



Source : Associated Press



Previous articlePacem in Terris – Partie 3 – Rapports entre les communautés politiques
Next articleUSA — Point de vue d’un bouddhiste Zen sur Noël